INDEX

Tarbes-Lourdes-Pyrénées : intéressés par le coworking ?

Le 11 Déc. 2018

La communauté d’agglomération a lancé une enquête ouverte à tous dans l’objectif de développer des tiers-lieux pour faciliter le travail des indépendants…

Rubriques :

L’ouverture de tels espaces où l’on peut travailler, créer, se rencontrer, se réunir et échanger, sont envisagés sur l’ensemble du territoire. Première étape, sonder la demande.


L’étude portée par la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées cherche à connaître les besoins et propose donc un questionnaire ouvert à tous.

« Vous en avez marre de travailler seul ? Vous aimeriez disposer d’un espace professionnel convivial ? Vous êtes lassé des transports quotidiens pour aller au bureau ? Travailler plus près de chez vous vous intéresse ? Vous avez un projet ou des idées de création d’un espace sur votre territoire ? Alors ce questionnaire vous concerne ! » précise l’Agglo.

« Si vous avez d’autres attentes ou idées d’activités pouvant être mutualisées au sein d’un tiers-lieux, vous pouvez également nous en faire part. A titre d’exemple, certains Tiers-lieu développe des échanges et les rencontres interculturelles à travers un laboratoire culinaire, un volet administratif et un espace d’accueil ».


Les tiers-lieux se développent rapidement parce qu’ils permettent de partager librement des ressources, des compétences, des savoirs… Ce sont aussi espaces favorisant des rencontres grâce à un cadre convivial et accessible ; ils sont créateurs de liens.

Les « tiers-lieux de travail » renvoient aux nouvelles alternatives d’espaces de travail et correspondent majoritairement aux espaces de coworking et aux FabLab. Les services sont multiples à l’intérieur de ces tiers-lieux et peuvent accueillir d’autres fonctions, telles que : ateliers de création, lieu d’exposition, conciergerie, espace public numérique, etc.

Pour donner votre avis et répondre au questionnaire, cliquez ici

 


 

Un commentaire au sujet de cet article

  1. La ComCom Tarbes Lourdes Pyrénées mène de nombreuses actions constructives en matière de développement économique et social.
    Dommage que ma propre ComCom n’ait pas de considération pour ces sujets :
    Après 2 années à essayer de convaincre “mes” élus de transformer mes bureaux partagés en un véritable espace de coworking, j’ai finalement renoncé. Et le plus dommage, c’est que je travaille, tout comme mes coworkers actuels, dans le numérique. Nous formons donc une petite communauté qui avait le désir de mettre en communs nos compétences pour aider les entreprises locales dans leur transition digitale.
    Le problème, c’est qu’un espace de coworking, c’est avant tout un projet immobilier (il faut un lieu adapté, donc location ou achat) et un projet social (accueillir des indépendants, télétravailleurs et tpe, mais aussi des créateurs d’entreprises ou jeunes entrepreneurs pas forcément encore rentables ou en situation de fragilité économique). Le soutien des élus locaux qui disposent de locaux et de moyens techniques est donc très utile, sinon indispensable. D’autant plus que, dans des territoires ruraux, un espace de coworking est aussi un moyen de stimuler le développement économique au niveau local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *