INDEX

Epta France innove dans le meuble réfrigéré

Le 23 Juin. 2019

La filiale française du groupe, dont le siège et le gros de la production sont localisés à Hendaye, est un partenaire privilégié des enseignes de distribution…

Après avoir largement contribué à la généralisation des vitrines frigorifiques et des installations sur mesure dans la GMS, Epta s’est signalée ces derniers mois par plusieurs déploiements de consignes réfrigérées dans des magasins de proximité.


Alors que le modèle de l’hypermarché en périphérie des villes semble avoir du plomb dans l’aile, les magasins, points-retrait et autres drives de proximité ont le vent en poupe. Ces 10 dernières années, pas moins de 2.300 nouveaux points de vente auraient ouvert leurs portes dans les centres-villes de l’Hexagone.

Des magasins qui, de plus en plus, proposent des services à valeur ajoutée comme l’ouverture 24h/24, le retrait de colis ou le fameux « click and collect ». Le tout vient compléter les offres de livraison à domicile des géants de la distribution.


Epta France, ex-Bonnet-Névé, fournisseur de mobilier frigorifique à destination des enseignes, a bien saisi les enjeux de cette petite révolution.

Il y a deux ans, la filiale hendayaise de l’italien Epta s’était déjà distinguée par la démarche d’écoconception de sa dernière génération de vitrines verticales « 100% façade verre ».

 


Depuis, elle a mis le paquet sur sa dernière innovation, la solution « EPTAbricks », récompensée il y a un an d’un « Janus de l’industrie », le troisième en trois années pour Epta France.

Une solution qui repose autant sur le principe des consignes réfrigérées que sur la « suite logicielle » associée, laquelle inclut monitoring à distance des casiers (pour leur réservation mais aussi leur maintenance), écran de communication digital permettant le retrait des articles, et enfin programme d’interface avec les web-marchands des enseignes.

 


Un point-retrait du frais à Anglet…

Après le temps des distinctions honorifiques, 2018 a été celui des premiers déploiements notables sur le terrain. L’entreprise a notamment présenté l’emblématique installation de 77 casiers sur le drive urbain de Leclerc en centre-ville d’Anglet. Ce point de retrait « nouvelle génération » est adossé à un Leclerc Express. Comme celui de Biarritz, il est approvisionné par le drive principal d’Anglet (récemment reconstruit et modernisé).


Ce « Drive Lockers » d’Anglet est tout bonnement le premier (et le seul) de France pour Leclerc : l’expérimentation vient compléter le fort développement des « drives piétons » de l’enseigne, qui vient tout juste d’ouvrir son premier relais dans Paris. On sait qu’Epta a également équipé de 30 casiers un point Intermarché parisien de 35 m2, ouvert 24h/24. Cette autre enseigne serait la plus avancée sur le sujet, avec au moins dix magasins équipés. On devine que ces deux exemples d’installations ne sont pas les seuls menés à bien par Epta France, et que ce système de casiers pourrait devenir une alternative plus que crédible à la livraison à domicile.

En parallèle, l’entreprise a évidemment continué de « relooker » les magasins traditionnels, en particulier dans le Sud-Ouest. Depuis fin 2017, Epta France a équipé le Carrefour de Bayonne, les Intermarché d’Albi et de Montauban et le Leclerc d’Urrugne.


Epta soigne sa stratégie RH…

On rappelle qu’Epta France avait réalisé 223 M€ de chiffre d’affaires en 2017 (en croissance de 8,8 %), et qu’elle emploit aujourd’hui un bon demi-millier de personnes sur ses deux sites.

Celui d’Hendaye, qui s’étend sur plus de 40.000 m2, regroupe lignes de production robotisées, centre de formation, showroom et bureaux hébergeant les fonctions supports, dont un pôle R&D de 40 personnes. À Chatou, dans les Yvelines, cohabitent une partie des fonctions commerciales, un bureau d’études et les équipes multidisciplinaires d’EptaConcept, branche de l’entreprise qui conçoit des espaces de vente personnalisés autour du mobilier frigorifique d’Epta.


On notera enfin qu’en dépit de discussions récurrentes avec les syndicats, Epta France a aussi produit quelques efforts en matière de politique RH. L’entreprise a notamment pris une part active dans le  forum de l’emploi d’Hendaye, tandis que dans le cadre de la lutte contre les troubles musculo-squelettiques, elle propose depuis plusieurs années à ses salariés des séances d’ostéopathie et des formations d’éveil au corps.

Plus d’informations sur le site internet d’Epta – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *