INDEX

Le FIPA va se focaliser sur les documentaires

Le 11 Jan. 2019

Le festival international de programmes audiovisuels de Biarritz a décidé d’évoluer radicalement pour sa prochaine édition…

Ainsi, le FIPA, deviendra dès 2019 le FIPADOC : il réservera désormais son palmarès au film documentaire sous toutes ses formes. Il aura lieu à Biarritz du 22 au 29 janvier.


Ce changement, officialisé au mois d’avril, est un vrai tournant alors que depuis 31 ans, le festival défendait tous les genres de la création audiovisuelle destinée à la diffusion sur petit écran. Mais l’événement devrait y gagner en lisibilité, en honorant d’ailleurs un genre de plus en plus protéiforme.

Pour l’édition 2018 du FIPA, les organisateurs avaient enregistré une hausse de fréquentation de 10%, réunissant 27.000 spectateurs et 1.700 professionnels autour des 120 programmes sélectionnés. Mais pour accroître encore la visibilité de l’événement, ils ont choisi de se spécialiser dans le documentaire.


Tous les formats et tous les genres seront représentés. L’ensemble des sélections comprendra une centaine de films et trois grands prix seront remis aux lauréats des compétitions nationale, internationale et du documentaire musical, qui remporteront chacun un chèque de 5.000 euros. Le palmarès se complètera des 5 prix spéciaux habituellement décernés, dont le prix Mitrani de la jeune création (c’est-à-dire du meilleur premier ou deuxième film), le prix de l’expérience numérique et le prix des jeunes Européens (remis par un jury de 7 étudiants au meilleur documentaire labellisé Campus). Les inscriptions sont closes depuis le 8 novembre.

Le site du festival avait publié 4 règlements, et en particulier ceux des sélections officielle et jeune création. Mais on retrouvera également au Fipadoc des sélections non compétitives (courts métrages, « impact » pour les films « positifs » ou encore « focus » sur un pays, cette année l’Allemagne), ainsi qu’une rétrospective consacrée à Serge Viallet (auquel on doit, dans un genre historique et ludique, les fameux Mystères d’archives que diffuse Arte depuis 2009).


Une manifestation professionnelle…

En marge des visionnages, seront organisées de nouvelles journées « Industry », pratiques ou thématiques, qui constitueront autant de moments d’échange et de networking pour les professionnels du secteur. Un « appel à pitchs » a par ailleurs été lancé : les meilleurs projets pourront être présentés par leurs porteurs devant un groupe de professionnels invités par le Fipadoc.

« L’innovation ne sera pas oubliée avec la présentation de formats hybrides faisant notamment appel aux technologies numériques, des plus classiques aux plus expérimentales », précise la communication du festival, qui continuera de se tenir en janvier pour qu’aux « grandes émotions du festival » réponde toujours « la force des éléments ».

L’événement est notamment soutenu par la ville de Biarritz, le département, la région Nouvelle-Aquitaine et le CNC. Rendez-vous donc sous le soleil de janvier pour cette première édition d’un festival remanié.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *