Cofim
L’information en Béarn du 15/06/2018
Partenariat Presselib en partenariat avec
Partenariat Presselib

Théâtre à Pau : 7 chefs d’œuvre à l’affiche

Le Grand Répertoire va rythmer la saison concoctée par Juliette Deschamps avec des pièces de Molière, Marivaux, Racine, Calderón de la Barca, entre autres…

Rubriques :

On sait que le maire de Pau est lettré, c’est pourquoi il a tenu à ce que soient proposées dans sa ville des pièces « qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. » Pari tenu pour le Théâtre à Pau, qui va dans l’enceinte du théâtre Saint-Louis présenter cette saison 7 chefs d’œuvre du répertoire. Chic !


Cela va débuter par Edmond, d’Alexis Michalik, l’un des plus grands succès parisiens du moment, couronné de cinq Molières l’an dernier, narrant les affres de la création d’un chef d’œuvre du théâtre français : Cyrano de Bergerac (23 et 24 octobre).

 


© Pascal Gely

Suivra les 6 et 7 novembre Le triomphe de l’amour, de Marivaux, où « libertinage et amour absolu sont au rendez-vous », dans des costumes d’époque signés Christian Lacroix et une troupe réunie par Denis Podalydès, accompagnée au violoncelle par le musicien baroque Christophe Coin.

 


La nouvelle année verra les 15 et 16 janvier The Tragedie of Dido, d’après des textes de Virgile et Marlowe, avec Juliette Deschamps, un voyage en images et en musique au pays de la reine Didon, à Carthage, et le récit d’une histoire d’amour légendaire, avec la musique de l’orthézien Paul Lay et son trio de jazz.

 


Suivra les 8 et 9 mars La vie est un songe, de Calderón, avec Clément Poirée, un autre chef d’œuvre métaphysique du théâtre baroque espagnol. Les 26 et 27 mars, c’est la prestigieuse troupe de la Comédie française qui occupera la scène, pour Bajazet, de Racine, « une tragédie aux liaisons dangereuses dans laquelle s’enlacent amour et pouvoir politique. »

Enfin les 30 avril et 1er mai, Gilles Privat, qui l’an passé avait été un formidable Monsieur de Pourceaugnac, reviendra à Pau sous les traits du misanthrope Alceste, sous la direction d’Alain Françon, (multi récompensé de Molières du meilleur metteur en scène), sur Le Misanthrope, de Molière.

 


Deux autres événements sont aussi annoncés, hors abonnement, à une date à convenir : un Bourgeois gentilhomme, avec Jérôme Deschamps en Monsieur Jourdain, et une soirée hommage à notre Béarnais Francis Jammes (merci de prononcer Jammes à la française et non à la britannique) pour le 150ème anniversaire de sa naissance.

Ah, quelle belle saison théâtrale que voici !

Informations sur le site internet



 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *