Nouvelle rubrique

Rubrique ici et ensemble du crédit agricole pyrenees gascogne

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Maïsadour teste un silo mobile connecté

Le 16 Oct. 2018

Le groupe coopératif landais a officialisé le déploiement d’un premier « Prox’Silo », équipement de dernière génération destiné à la collecte des céréales…

Rubriques :

L’entreprise a annoncé la mise en service d’une dizaine de ces silos mobiles sous trois ans. De quoi changer la donne au niveau des récoltes.


Le Prox’Silo, fruit d’une réflexion conjointe avec le concepteur de machines agricoles Perard, devrait entraîner quelques bouleversements dans l’organisation de la collecte céréalière du groupe Maïsadour.

Ce silo mobile, déclinaison du « Silo Express » de Perard, dispose d’une capacité de stockage de plus de 60 tonnes, soit les trois quarts de celle d’un silo fixe moyen de la coopérative : il est peut-être en train de sonner le glas d’une logistique amont entièrement basée sur un réseau de points de collecte fixes qui, aux dires mêmes de l’entreprise, « montre aujourd’hui ses limites ».


Les infrastructures actuelles, parfois vieillissantes, coûteuses en ce qu’elles sont sous-utilisées une partie de l’année, se trouveraient également moins adaptées aux conditions actuelles du marché, différentes du « contexte purement « maïs » des années 2000. Le processus du cheminement du grain, du chantier de récolte à l’installation de stockage, est complexe », explique la coopérative dans son communiqué. Maïsadour s’appuie sur un total de 85 centres et silos dédiés à la collecte, au séchage et au stockage des céréales.

C’est donc un premier prototype de silo mobile « unique en Europe », avec fosse de réception et système de pesée intégrés, qui est actuellement en test à Castaignos-Souslens (40), et qui pendant la récolte à venir évoluera au plus près des exploitations des adhérents et des zones de collecte, réceptionnant « les céréales livrées par bennes agricoles directement depuis le champ ». Le contenu du Prox’Silo sera ensuite acheminé par transport routier vers les sites principaux d’Hagetmau, Haut-Mauco, Tartas, Aire-sur-l’Adour, etc.


Vers une optimisation des flux

Suite à ce test, « dans une démarche de co-construction et d’amélioration continue, un bilan de la campagne de collecte est prévu avec l’ensemble des intervenants concernés », a précisé Daniel Peyraube, vice-président en charge des céréales et agrofournitures au sein du groupe Maïsadour. L’équipement sera présenté aux adhérents via un film de démonstration, lequel sera diffusé aux prochaines assemblées de section (12 et 19 novembre) et à l’assemblée générale du 4 décembre prochain.

Mobile mais pas seulement, ce silo sera aussi équipé de capteurs, autorisant un transfert en temps réel des données de collecte vers les opérateurs en charge de piloter l’activité « pour des prises de décisions immédiates, le numérique permettant de transformer le réseau de silos de collecte et de stockage de Maïsadour en outil intelligent, interactif et connecté ».


D’ici trois ans, la coopérative espère mettre une dizaine de ces silos mobiles en service, objectif qui s’inscrit dans la continuité d’un plan d’action stratégique « Vision 2020 » dont l’un des principaux axes est clairement l’optimisation des flux de marchandises. Et compte tenu du niveau d’activité de la coopérative, le recours à ce type d’équipement pourrait générer, en même temps qu’une amélioration sensible du service rendu aux adhérents, de substantielles économies opérationnelles.

On rappelle que le groupe Maïsadour enregistre une collecte annuelle moyenne d’environ 700 000 tonnes (à 95 % du maïs). Ses quatre pôles réalisent un chiffre d’affaires global de 1,3 milliard d’euros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *