INDEX

Boulevard des Airs à l'honneur aux Victoires de la musique

Le 10 Fév. 2019

Le groupe tarbais a inscrit son nom au palmarès dans la catégorie Chanson originale de l’année pour leur single « Je me dis que toi aussi ». Magique…

Rubriques :

C’est la deuxième fois que Boulevard des Airs est nominé pour cette cérémonie prestigieuse. Cette fois-ci est la bonne et leur nom s’inscrit aux côtés d’artistes d’exception.


Au palmarès : Bigflo & Oli (artiste masculin et album de musiques urbaines avec La Vie de rêve) ; Jeanne Added (artiste féminine et album rock avec Radiate) ; Clara Luciani (révélation scène) ; Angèle ( album révélation avec Brol et création audiovisuelle avec Tout oublier) ; Alain Bashung (album de chansons avec En amont) ; Damso (album rap avec Lithopédion) ; Camelia Jordana (album de musiques du monde avec Lost) ; The Blaze (album de musiques électroniques avec Dancehall) ; Boulevard des Airs (chanson originale avec Je me dis que toi aussi) ; Orelsan (concert).

Dans leur catégorie, les Bigourdans faisaient face à Louane, Orelsan et Aya Nakamura. Excusez du peu !


On avait laissé notre groupe tarbais préféré en fin d’année dernière, après deux ans et demi de concerts, dont les Zéniths, avoir assumé les premières parties de Tryo et obtenu un premier Disque d’or pour Paris-Buenos Aires.

Depuis, ils sont rentrés pile-poil du Japon où ils se sont produits à l’occasion de trois concerts, dans une configuration nouvelle, puisque Kevin et Manu, qui officiaient aux cuivres, et Melissa ont quitté le groupe, mené par les frangins Dasque (Jean-Noël et Florent), Jérémie Planté et Sylvain Duthu, le chanteur.


Ne manquait qu’un nouveau disque, puisque le dernier, « Bruxelles » remontait à l’été 2015. Il s’est vendu à 200.000 exemplaires, excusez du peu. Alléluia, le voici : le morceau phare du CD – également titre de l’album – qui est disponible depuis le 31 août.

Intitulé « Je me dis que toi aussi », que certains trouvent très inspiré du « Something Just Like This » de Coldplay, il détient tous les ingrédients pour devenir une rengaine à la mode : un air entraînant, joyeux (un peu l’ADN du groupe), un refrain facile à retenir, une rythmique solide : ne reste plus qu’à intéresser les NRJ and Co pour qu’il fasse son chemin. Fastoche.


Comme d’hab, tout est fait main, façon « home made » comme on dit outre-Manche : la composition, bien sûr, l’écriture, l’enregistrement, les arrangements, la prod, ce qui leur fait dire : « Ça fait longtemps qu’on était enfermés chez nous à fabriquer des chansons. C’est pas simple de sortir ce qu’il y a dedans, ce qu’il y a en soi. C’est pas simple d’en faire des musiques ou des textes. C’est pas évident de faire un album. Mais quand c’est terminé, qu’on en est contents, qu’on en est fiers, qu’on trouve que ça nous ressemble, qu’on n’a pas menti, qu’on a fait de son mieux, alors c’est délicieux. »


Et avis à tous les fans qui voulaient se rendre à la Gespe le 22 février prochain : désolé, c’est complet ! Prochaine séance de rattrapage dans la région le 30 novembre au Zénith de Pau.

Informations sur Boulevard des Airs – cliquez ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *