INDEX

Entreprise d’ici – Kiwifruits aux performances vitaminées

Le 17 Déc. 2018

Le premier producteur français réunit son assemblée à Labatut : 229 producteurs, 940 hectares de vergers exploités et 18 500 tonnes de fruits produits…

L’assemblée générale de la SCAAP Kiwifruits est programmée ce lundi midi. Environ 130 personnes sont attendues pour découvrir les résultats du groupe. Si le chiffre d’affaires est resté à peu près stable, le bénéfice a enregistré une belle progression.


On attend une belle surprise, ce lundi vers 12h30 à la salle Forsans de Gaas, à quelques kilomètres du siège de la SCAAP Kiwifruits de France. Il s’agit bien sûr « d’honorer quatre de ses administrateurs historiques faisant valoir leurs droits à la retraite », mais le petit secret sera gardé jusqu’au bout de cette AG annoncé comme « un peu extraordinaire »…

Il sera quoiqu’il en soit question des chiffres communiqués mercredi dernier par le groupe de Labatut, dont la filiale Primland commercialise la production. Sur l’exercice 2017-2018, celui-ci a réalisé un chiffre d’affaires de 31,344 millions d’euros, conforme aux prévisions. Mais dans le même temps, son résultat net a atteint 487 000 euros, soit 8,8 % de mieux que sur 2016-2017.


Si elle juge ces résultats « plus que satisfaisants », la SCAAP préfère retenir de son exercice « le nombre d’actions menées, tant dans les vergers par les équipes techniques (près de 1200 visites techniques) qu’en direction des consommateurs et distributeurs des fruits de la coopérative, grâce à l’efficacité de l’équipe Primland ». Elle déclare continuer de participer activement au développement de l’Alliance Kiwi France, dont elle est le principal représentant avec 229 producteurs, 940 hectares de vergers exploités et 18 500 tonnes de kiwis, argutas et pommes récoltés l’an dernier. L’AKF compte pour autres membres la SCA Vallée du Lot, Lorifruit (Drôme) et Agrucorse, qui totaliseraient à eux trois une centaine de producteurs.


Mini-kiwi, maxi succès…

Notre champion du kiwi a par ailleurs évoqué la poursuite de sa politique d’aide aux plantations lancées depuis 1997, avec 254 dossiers traités, 246 hectares plantés et 1,2 million d’euros de financements accordés. On sait que grâce au soutien du conseil régional de Nouvelle Aquitaine et du fonds européen de développement régional (FEDER), il a cette année pu déployer un ERP pour mieux « répondre aux cahiers des charges de plus en plus techniques des clients en France et à l’export », améliorer la traçabilité des fruits et « renforcer le suivi technique en cultures raisonnées, Bio, Label Rouge, etc. »


La SCAAP a en outre indiqué que ses bons résultats ont en partie été portés par une « confirmation de la progression » des ventes de son mini-kiwi « Nergi » (Actinidia arguta, dit le « kiwi de Sibérie » ou « kiwaï »), vendu en barquettes et de plus en plus prisé des consommateurs européens.

Quant au traditionnel kiwifruit « Oscar », il a gagné du terrain un peu partout. Le groupe ajoute qu’il a commercialisé ses premiers fruits sous le label « Zéro Résidu de Pesticides » et enregistré 49 nouveaux hectares plantés en « Oscar Gold ». On rappelle que les fruits de la SCAAP sont vendus dans plus de 35 pays, et que le groupe fait travailler 142 personnes à temps plein en France, plus 40 à l’international.


Bonne nouvelle, donc : le kiwi de chez nous continue de bien s’exporter.

Plus d’informations, cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *