INDEX

Balle orange avec les clubs phares de l’Adour

Le 18 Fév. 2019

L’Elan Béarnais passe à côté de la Leaders Cup. – En Ligue féminine Tarbes Gespe Bigorre s’impose à Nantes, tandis que Basket Landes tombe à Charleville Mézières…

Rubriques :

La Leaders Cup a réservé d’entré de grosses surprises avec l’élimination de Lyon-Villeurbanne et de Pau, les deux premiers du championnat. Les Bigourdanes ont réalisé une belle performance en Vendée. Les Landaises n’ont rien pu faire dans le Nord.


Une Leaders Cup décapante…

Pourtant largement favori, l’Elan Béarnais est passé à côté de son entrée face au Levallois de Fred Fauthoux (87-94). Ils ont été menés pendant toute la rencontre par une équipe euphorique. En suivant, le leader incontesté du championnat domestique, l’ASVEL, a été lui aussi sorti de la compétition, contré par Bourg-en-Bresse (86-88).

C’est finalement Strasbourg qui a remporté le trophée sur le fil, dimanche, au terme d’un match très spectaculaire contre Bourg-en-Bresse (98-97). Quatre ans après son premier sacre, la Sig est allée au bout et pourrait bien capitaliser sur ce résultat pour montrer un autre visage en Jeep Elite.


L’Elan Béarnais est déjà concentré sur le championnat où il compte bien défendre sa place de dauphin de l’Asvel. Il saura certainement tirer les leçons de cette désillusion à Disneyland pour éviter ce genre de trou d’air au moment des play-offs.

Les joueurs ont 3 semaines pour se préparer, puisque le matche contre Boulazac a été reporté en raison de l’organisation de l’Open de tennis au Palais des Sports, du 25 février au 3 mars. Le prochain rendez-vous sera donc un déplacement au Portel, le vendredi 8 mars pour le compte de la 22e journée de Jeep Elite.

 


Charleville Mézières-Basket Landes (79-59)

Avec cette défaite, Basket Landes a perdu sa 4e place au classement au profit des Nordistes. Mauvaise affaire ! Les Landaises n’ont plus qu’une victoire d’avance sur Villeneuve d’Ascq (6e) et Roche Vendée (7e).

Il va falloir proposer un jeu plus solide pour aborder un calendrier compliqué : réception du leader, Lyon (lundi 25 février) et du champion en titre Bourges (17 mars) ; puis deux déplacements à Montpellier(23 mars) et à Villeneuve- d’Ascq (6 avril).

Les Flammes Carolos ont donné le ton d’entrée en dominant le premier quart-temps solide (21-8). Les Landaises ont réagi pour limiter la casse avant la pause avec un retard de 12 points. Mais dès le retour des vestiaires, les Nordistes ont tué le match dans le 3e quart-temps faisant le trou (62-39). La fin de la rencontre n’était plus qu’une formalité.

Clairement, les Landaises n’étaient pas dans leur assiette, à l’image de Céline Dumerc qui n’a pas réussi à ouvrir son compteur.

Les marqueuses : Gatling (14), Ayim (13), Toure (9), Hejdova et Mbuyamba (8), Konaté (4), Milapie (3)


Nantes Rezé-Tarbes (58-71)

Entre concurrents directs dans la course pour éviter les play-downs, c’était un match sous haute pression. Les Tarbaises ont su prendre la main rapidement pour faire la course en tête grâce notamment à Aby Gaye (14 pts, 8 rbds) et à Tima Pouye (19 pts).

Les Bigourdanes ont creusé un petit écart à la pause, avec 10 points d’avance (32-42) qu’elles ont maintenu lors du 3e quart temps (46-56). Le TGB a ensuite assuré dans la dernière ligne droite avec une belle solidité.

Les Tarbaises peuvent désormais regarder vers le haut. Elles ont conforté leur 8e place et pris deux longueurs d’avance sur la zone rouge. Le TGB a su parfaitement se reconcentrer sur le championnat, au-delà des joutes européennes. Et ce travail a payé. Reste à confirmer dans les prochaines semaines.

Les marqueuses : Pouye (19), Gaye et Fauthoux (14), Peters (10), Prince (6), Moss (5), Cornelie-Sigmundova (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *