INDEX

Ovalie – En direct de Pau et Bayonne

Le 22 Mai. 2019

Les supporters de l’Aviron vont déferler sur Pau pour signer un retour dans l’élite du rugby français – La Section se rend à Paris et se projette sur son avenir…

Rubriques :

Dimanche, le stade du Hameau sera largement coloré en Ciel & Blanc pour la finale de Pro D2. Contre Brive, Bayonne espère exprimer la furia basque qui a fait merveille en demie. Samedi, Pau terminera sa saison à Paris tandis que le club se met en ordre de bataille pour rebondir positivement.


Bayonne-Brive : un titre et un billet pour le Top 14 à conquérir

Dimanche 26 mai à 14h à Pau (Canal+ et France 3)

La pression monte sur les bords de la Nive à l’approche de cette finale. L’espoir d’un retour dans l’élite fait bouillir d’enthousiasme le club, les partenaires et les supporters. L’Aviron Bayonnais ne part pas favori face aux Corréziens qui ont su conserver un groupe de niveau Top 14 pour remonter immédiatement. Mais, la deuxième mi-temps de samedi à Oyonnax montre que tout reste possible, même si le staff met en garde les joueurs contre un excès d’euphorie.

Pour Joël Rey, entraîneur des avants basques, il y aura beaucoup d’émotion avec cet événement qui se déroule à Pau sur le terrain de son club pendant 37 ans. L’Aviron jouera ce match capital comme à domicile, avec un public qui sera largement acquis à sa cause.


La finale se disputera à guichets fermés. Les billets restants disponibles s’arrachent dès leur mise en vente. Chaque club a bénéficié d’un quota limité à 3.000 places, ce qui fait qu’une partie seulement des 4.500 abonnés bayonnais a pu en profiter. On imagine la frustration. Les autres places ont déjà été vendues via le site de la Ligue nationale de rugby.

Une bonne quarantaine de bus va amener les supporters de l’Aviron. On imagine l’ambiance pendant le voyage et dans le stade. Les Ciel & Blanc seront en grande partie installés dans le virage Sud Ossau, tandis que les Brivistes seront dans le virage Nord Pyrénées-Gascogne. Ceux qui ont acheté leurs places sur le site de la LNR seront répartis dans tout le reste des gradins.


Peu de surprises à attendre dans la composition des équipes par rapport aux demi-finales. Côté Bayonnais, Emmanuel Saubusse et Peyo Muscarditz pourraient être rétablis à temps pour faire partie du groupe.

On rappelle qu’en cas de victoire, l’Aviron Bayonnais montera directement en Top 14. En cas de défaite, il bénéficiera d’une seconde chance avec un barrage de montée contre Grenoble à Jean-Dauger, le 2 juin.

 


La Section Paloise tournée vers l’avenir…

Ce samedi (16h30), le Top 14 délivrera le verdict de la saison régulière. Le seul suspens concernera les barrages, avec 4 équipes en course pour les 3 places encore à attribuer : Racing (69 points), Castres (69), Montpellier (66) et La Rochelle (66) ; Lyon ayant déjà son billet pour un barrage à domicile.

Le match Stade Français-Pau n’aura pour enjeu que la seule fierté de livrer une dernière prestation de qualité afin d’engranger un mental positif avant les vacances.


La Section Paloise est déjà entièrement mobilisée sur le chantier de la saison 2019-2020, comme une nouvelle étape de son ambitieux projet qui reste, plus que jamais, de faire revenir durablement le club dans la crème de l’élite du rugby français, c’est à dire dans le Top 6 et dans une capacité à reconquérir un jour le Bouclier de Brennus.

Dans un Top 14 dont le niveau est de plus en plus relevé, il est compliqué de ne pas avoir de saisons délicates, même pour les plus grosses écuries. On l’a vu pour Toulouse, la saison dernière, comme pour Toulon, cette année. D’où la nécessité absolue de savoir inscrire le club dans un projet à moyen et long terme, tout en tirant les leçons de chaque étape pour évoluer positivement et avec sérénité.

C’est dans ce sens qu’il faut interpréter la prise de position des administrateurs de la Section Paloise. Une expression qui pèse puisque le conseil d’administration regroupe à la fois des actionnaires historiques et des représentants d’entités importantes comme l’association et la club Henry XV.


Voici donc le communiqué transmis par la Section Paloise.

« Depuis le début de la saison 2018/2019, notre club traverse des périodes difficiles. Nous, actionnaires et membres du conseil d’administration, réunis en séance exceptionnelle ce samedi 18 mai, réitérons notre totale confiance à son président.

« Nous réaffirmons unanimement notre engagement à l’endroit de Bernard Pontneau et l’accompagnons dans ses décisions. Nous sommes pleinement conscients du formidable travail accompli par celui-ci, de son implication, de sa loyauté, de sa probité et sa philanthropie depuis son arrivée à la présidence en 2006.

« Nous réaffirmons que nous sommes unanimement et totalement en osmose avec les récentes décisions qui ont été prises. Nous dénonçons avec la plus grande fermeté les initiatives de déstabilisation et manœuvres insidieuses portées par l’extérieur qui visent à fragiliser l’institution « Section Paloise ».


« Notre seule motivation, portée par notre président, est la réussite de la Section Paloise, et à travers elle, celle de tout un territoire, de ses hommes et de ses femmes qui le défendent avec fierté.

« Nous sommes conscients du challenge à relever et comptons sur vous tous, partenaires et supporters, pour soutenir et encourager votre équipe et vos joueurs. Nous sommes confiants dans l’avenir, loyaux et fidèles à notre président, pour concrétiser notre projet à tous : une Section Paloise fidèle à ses valeurs et à tous ceux qui appartiennent à sa communauté ».


26e et dernière journée du Top 14

Samedi 25 mai à 16h30 (Canal+ et Rugby+) : Stade Français-Pau, Agen-Racing, Castres-Toulon, Clermont-Montpellier, Grenoble-Lyon, La Rochelle-Bordeaux, Toulouse-Perpignan

Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (89), Clermont (82)
  • Qualification pour les barrages : Lyon (74), Racing (69), Castres (69), Montpellier (66)
  • Milieu de tableau : La Rochelle (66), Stade Français (60), Bordeaux (57), Toulon (53), Pau (43), Agen (38)
  • Barrage de relégation : Grenoble (28)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (12)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *