INDEX

En gare… Dax passe à la vitesse supérieure

Le 11 Jul. 2017

Même si la LGV s’arrête à Bordeaux, la Cité thermale veut profiter au maximum du temps déjà gagné, en attendant mieux

Rubriques :

Avec le pôle multimodal, Pulseo et le nouveau quartier d’affaires autour de la gare développé par Altae, on raccroche les wagons.


Hors de question pour Dax d’avoir un train de retard ! Comme était mise en service ce 2 juillet, la LGV Tours-Bordeaux, une « évolution » pour Elisabeth Bonjean, maire de Dax et présidente de l’Agglo Grand Dax, et une « révolution » pour Alain Rousset, président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, on ne pouvait laisser la gare de Dax en l’état, pas vrai ?

Ici, on s’est battu pour la garder en centre-ville, avec un pôle multimodal (8 millions d’euros), le centre d’innovation technologique Pulseo, et le nouveau quartier d’affaires autour de la gare avec le promoteur immobilier Altae, visant aussi à accueillir de nouvelles écoles supérieures (comme In’Tech, entre autres).


L’arrivée de la LGV a visiblement accompagné le projet, l’a motivé, provoquant innovation et investissement, deux wagons essentiels. A Dax, on voit bien la mise en service de la LGV, premier pas du projet Sud-Europe-Atlantique qui ouvrira la Nouvelle-Aquitaine vers l’Espagne, un public à fort potentiel pour le thermalisme.

Comme l’a rappelé Alain Rousset, « il faut aujourd’hui 3h30 pour rallier Bordeaux à Bilbao en voiture, 8 heures en train, et demain, 1h40 seulement ! » Ajoutant que le « fer est un investissement d’avenir ». Pour l’instant, les nouveaux TGV placent la cité thermale à 3h15 de Paris, avant de gagner encore 30 minutes grâce à la LGV Bordeaux-Dax.

Un jour peut-être ?

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *