INDEX

Qwant développe sa version basque

Le 03 Juil. 2017

Le moteur de recherche français veut privilégier trois critères : respect de la vie privée, confidentialité et droit à l’oubli

Qwant a été lancé en 2013 pour concurrencer les ténors du secteur. Après la Bretagne et la Corse, c’est au tour du pays basque de bénéficier d’un site personnalisé, en euskara.


C’est à l’Hôtel Serge Blanco d’Hendaye qu’a eu lieu, en avril dernier, le lancement de la version basque du moteur de recherche qwant. Le maire de la ville, Kotte Ecenarro, Mathieu Bergé, le président de l’Office public de la langue basque, Manuel de Larra, le président de Ocean Experience, entouraient Eric Léandri, qui préside aux destinées de l’entreprise. Avec l’annonce d’une belle avancée pour le Pays basque, qu’il convient de détailler.

Qwant est soutenu par la Banque européenne d’investissement met 25 millions d’euros dans l’entreprise, suivie de la Caisse des Dépôts pour 15 millions, ce qui n’est pas rien. Il est vrai qu’à fin 2016, elle comptait 27 millions de visites mensuelles.


Son originalité, c’est de proposer lors d’une même recherche plusieurs types de résultats : sites web classiques, sites marchands, d’actualité ou réseaux sociaux. Son autre point fort, c’est de décliner la formule sur des territoires. Ainsi déjà en Bretagne (qwant.bzh) et sur la Corse (qwant.corsica) et dorénavant sur l’ensemble du Pays basque, grâce à qwant.eus

A côté des news traditionnelles, que l’on peut trouver un peu partout sur la toile, sont désormais disponibles des infos concernant l’identité basque, sa culture, son économie, sa langue, avec la présence de l’ensemble des sites et services disponibles en Euskadi. Inutile de préciser que le site est en euskara, et appelé à un succès évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *