INDEX

Top 14 et Pro D2 en plein money time

Le 14 Avr. 2019

Pau sonne la mobilisation générale – Mont-de-Marsan a pris une option pour la qualification ; Bayonne a préservé son podium ; Biarritz est sorti de la course…

La Section a vécu un cauchemar à La Rochelle et doit désormais se concentrer sur son maintien dans l’élite. En Pro D2, le Stade Montois est allé gagner à Massy, tandis que l’Aviron Bayonnais chutait à Angoulême et que le BOPB se laissait surprendre par Colomiers à Aguiléra.

 


La Rochelle-Pau (71-21) : tout faire pour rebondir !

L’improbable déroute subie chez les Maritimes et les points engrangés par Agen (désormais à 4 points de Pau) et Grenoble (à 6 points) obligent la Section Paloise à entrer dans la guerre au maintien pour les 4 derniers matches, le couteau entre les dents. Comme l’a souligné le président, Bernard Pontneau, l’heure doit être à la mobilisation générale, au niveau des joueurs et du staff, au niveau du club et de tous ses supporters. Ce n’est certainement pas le moment de chercher des boucs émissaires.

Le programme de Pau est lourd : réception du Racing (27 avril), virée à Toulouse (4 mai), contre Grenoble au Hameau (18 mai) et final au Stade Français (25 mai). Pendant ce temps, Agen recevra Lyon, ira à Grenoble, accueillera Castres et se déplacera au Racing ; Grenoble ira à Montpellier, recevra Agen, viendra à Pau et accueillera Lyon.


Priorité, se refaire une santé mentale après la défaite record enregistrée à La Rochelle. Si la mêlée et la touche ont plutôt bien fonctionné, c’est la défense qui a lâché avec 10 essais encaissés. La Section n’a sauvé l’honneur que grâce à deux ballons portés et un troisième essai en fin de match. Pas la peine de se perdre en analyses diverses : Pau n’y était pas, tandis que La Rochelle était euphorique.

Avec la pause européenne pascale, la Section a deux semaines pour préparer sa révolte. Tout le monde doit être derrière le club, sans état d’âmes.

Photo de Une : Section – Maxime Marrimpoey

 


22e journée de Top 14

La Rochelle-Pau (71-21), Bordeaux-Castres (12-16), Lyon-Perpignan (47-9), Stade Français-Agen (25-22), Grenoble-Toulon (19-18), Racing-Montpellier (26-25) ; Toulouse-Clermont (47-44).

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (80), Clermont (72)
  • Qualification pour les barrages : Lyon (65), Racing (62), Castres (62), Bordeaux (57)
  • Milieu de tableau : La Rochelle (57), Stade Français (56), Montpellier (52), Toulon (43), Pau (34), Agen (30)
  • Barrage de relégation : Grenoble (28)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (12)

Biarritz-Colomiers (18-21) : mauvaise soirée à Aguiléra

La saison est terminée pour le Biarritz Olympique. Les deux derniers matches n’auront plus d’enjeu puisqu’il ne peut plus espérer jouer les phases finales. Cette nouvelle défaite à Aguiléra, face à l’une des équipes de bas de tableau, est une grande déception après 3 succès convaincants contre des ténors : à Bayonne, contre Oyonnax et à Béziers.

Pourtant, après un début de match difficile, le BO semblait bien parti grâce à deux essais de Tawalo (34e et 40e) et 5 points d’avance à la pause (12-7). Mais au retour des vestiaires, c’est toujours Tawalo qui se distinguait de manière négative, prenant un carton rouge (47e). Psychologiquement, le tournant du match. Colomiers en a profité pour prendre les devants et, malgré un gros forcing en fin de match, Biarritz a laissé passer ses derniers espoirs.

 


Massy-Mont de Marsan (24-28) : une bonne occasion saisie

Après un début de match impressionnant, Mont-de-Marsan s’est laissé rattraper par Massy et s’en est tiré de justesse chez la lanterne rouge. Cette victoire est une étape certainement décisive pour décrocher une 5e qualification consécutive pour les phases finales. Il faudra ensuite assurer face à Bourg à Guy-Boniface.

Lors de la première demi-heure, les Montois ont planté 3 essais par Wame Naituvi (5e), Jens Torfs (17e) et Romain Laterrade (30e). Avec ce 19 à 0, on pensait l’affaire dans le sac, mais c’était sans compter sur la fierté des Massicois qui sont revenus peu à peu dans la roue des Landais. Heureusement, la botte de Steven Shingler a fait la décision pour les Landais.

 


Angoulême-Bayonne (22-18) : retrouver le plaisir de la victoire

Malgré cette défaite, l’Aviron Bayonnais conserve sa place sur le podium mais s’éloigne des deux premiers et d’une qualification directe pour les demi-finales. Il faut maintenant rester dans le Top 4 pour avoir l’avantage du terrain en barrage.

Tout s’est joué en première période avec des Charentais qui ont imposé leur jeu, marquant trois essais. Les Basques ont pourtant bien failli l’emporter en fin de match après les deux cartons jaunes infligés aux Charentais qui ont fini à 13. Mais les 2 essais marqués par Van Jarsveld (32e) et Tedder (74e) n’ont pas suffi.


28e journée de Pro D2

Biarritz-Colomiers (18-21), Massy-Mont de Marsan (24-28), Angoulême-Bayonne (22-18), Nevers-Béziers (15-15), Bourg-Montauban (25-20), Brive-Carcassonne (54-17), Vannes-Aurillac (25-5), Provence-Oyonnax (29-23)


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Brive (83), Oyonnax (82)
  • Qualification pour les barrages : Bayonne (77), Vannes (75), Mont-de-Marsan (73), Nevers (73)
  • Milieu de tableau : Béziers (70), Angoulême (68), Biarritz (65), Provence (64), Carcassonne (61), Montauban (60), Aurillac (59), Colomiers (57)
  • Relégation en Fédérale : Bourg-en-Bresse (55), Massy (25)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *