INDEX

Ovalie sur tous les fronts

Le 18 Mar. 2019

Pau fait douter Clermont et frôle l’exploit. Biarritz, battu par Vannes à Aguiléra, gâche ses chances de jouer les phases finales. – Mont-de-Marsan a fait tomber Bayonne qui a perdu sa place de leader. – Les Bleus et les Bleuets ont gagné, les Bleues sont tombées…

Rubriques :

Ce dimanche, la Section a montré de belles choses à Michelin mais n’a pas réussi à faire tomber les Jaunards. De son côté, le BO a enregistré une deuxième défaite à domicile qui l’éloigne (définitivement ?) du Top 6. Jeudi soir, l’Aviron avait été battu par le Stade Montois qui se relance. Bilan très mitigé pour les Bleus, Bleues et Bleuets.


Clermont-Pau (27-14) : près de l’exploit chez les Jaunards

Dans cette fin de saison sans enjeu pour elle, la Section Paloise a pour objectif de se lâcher pour retrouver un jeu séduisant ; il est aussi de donner des opportunités aux jeunes pour montrer leur talent, dans la perspective de la saison prochaine. La prestation proposée en Auvergne va totalement dans ce sens.

Les grosses affiches vont s’enchaîner. Autant de défis excitants à relever : accueil de Montpellier (23 mars) au Hameau, puis réception de Lyon (6 avril), voyage à La Rochelle (13 avril), réception du Racing (27 avril), virée à Toulouse (4 mai), contre Grenoble à domicile (18 mai) et final au Stade Français (25 mai).


En montrant beaucoup d’envie et en mettant d’entrée la pression en défense, les Palois ont réussi à faire déjouer Clermont pendant une demi-heure, d’autant plus que les Jaunards se sont rapidement retrouvés à 14 à la suite d’un carton rouge (23e).

Cette infériorité numérique les a, paradoxalement, mis dans le match avec un jeu beaucoup plus percutant. La Section a pu croire à l’exploit possible après l’essai de Votu, mais l’expérience des Auvergnats lui a enlevé  inexorablement tout espoir. Dommage !


19e journée de Top 14 

Clermont-Pau (27-14), Agen-La Rochelle (19-7), Castres-Perpignan (36-17), Grenoble-Racing (16-34), Toulon-Montpellier (18-21), Bordeaux-Stade Français (26-12), Toulouse-Lyon (53-21).

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (72), Clermont (65)
  • Qualification pour les barrages : Castres (54), Bordeaux (52), Lyon (52), Racing (51)
  • Milieu de tableau : La Rochelle (51), Stade Français (46), Montpellier (42), Toulon (38), Pau (33), Agen (29)
  • Barrage de relégation : Grenoble (20)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (8)

 


20e journée de Top 14 

Samedi 23 mars : Lyon-Toulon (14h45, Canal+) ; Pau-Montpellier, Perpignan-Grenoble, Stade Français-Castres (18h45, Rugby+) ; Agen-Clermont (20h45, Canal+ Sport).

Dimanche 24 mars : Racing-Bordeaux (16h50, Canal+), La Rochelle-Toulouse (21h, Canal+).

 


Biarritz-Vannes (31-32) : les phases finales s’envolent, sauf miracle

Désormais à 12 points du 6e, Mont-de-Marsan, le Biarritz Olympique a perdu ses dernières chances de jouer les phases finales. Cette deuxième défaite à domicile, sur le fil, illustre la difficulté de cette équipe à faire basculer le résultat d’un match en sa faveur. Une nouvelle fois, une victoire à sa portée lui a filé entre les mains dans les dernières minutes.

Le BOPB n’est pas mathématiquement hors course, mais il faudrait un enchaînement d’exploits, à commencer par une victoire à Béziers, dimanche, pour jouer un barrage.

Ce sont les Vannetais qui ont démarré sur les chapeaux de roues surprenant par deux fois les Basques, tandis que Tawalo permettait au BO de ne pas se faire distancer au score (11-15 à la pause). Au retour des vestiaires, avec le vent dans le dos, Biarritz prenait les choses en main, mais les deux équipes se rendaient coup pour coup. Après un nouvel essai de Tawalo et un de Gimenez, les Basques semblaient en mesure de se tirer d’affaire (31-32, 78e). Mais, ils n’ont pas réussi à donner le dernier coup de collier. Hélas !

 


Mont-de-Masan-Bayonne (17-13) : les Landais se relancent

L’affiche était alléchante entre deux candidats à la montée en Top 14. Le Stade Montois (6e) n’avait plus le droit à l’erreur à domicile pour pouvoir se qualifier une nouvelle fois pour les barrages. Il a relevé le défi avec patience en finissant très fort. Par contre, la marche en avant de l’Aviron Bayonnais marque le pas avec une deuxième défaite d’affilée qui le fait glisser à la 3e place au classement.

Après une première période plutôt a leur avantage (3-6), les Bayonnais semblaient en mesure de s’envoler vers la victoire grâce à un essai de Tedder (43e) leur donnant 10 points d’avance. Mais progressivement, Mont-de-Marsan a pris les choses en main jusqu’à passer devant au score avec un essai de Matanavou (73e). Les Landais auraient même pu priver les Basques du bonus défensif. Dans le vent et sous la pluie, on a assisté à un beau bras de fer entre deux équipes qui pourraient bien se retrouver lors des phases finales.


Dans ces conditions tourmentées, la qualité du jeu au pied de Laousse Azpiazu a été précieuse pour les Montois qui ont dominé la deuxième mi-temps. Avec notamment une mêlée puissante et une pression constante, ils ont poussé les Bayonnais à la faute. Et le carton jaune infligé à Ndlovu (58e) a donné des ailes supplémentaires aux Jaune & Noir.

Du côté des Basques, il faut noter la belle prestation du jeune ouvreur Tristan Tedder, brillant dans le jeu et auteur de tous les points de son équipe. Pendant leurs périodes de domination, isl ont manqué de réalisme et d’efficacité pour tuer le match. Il faut dire que les Montois ont retrouvé une défense redoutable.

Vendredi prochain, Bayonne accueillera Colomiers, tandis que Mont-de-Marsan es rendra à Carcassonne.


24e journée de Pro D2

Biarritz-Vannes (31-32), Mont de Marsan-Bayonne (17-13), Angoulême-Carcassonne (23-19), Bourg-Nevers (18-16), Colomiers-Montauban (23-19), Massy-Béziers (24-27), Oyonnax-Aurillac (46-6), Brive-Provence (45-14)

 


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Oyonnax (68), Nevers (70)
  • Qualification pour les barrages : Bayonne (70), Brive (69), Béziers (64), Mont-de-Marsan (63)
  • Milieu de tableau : Angoulême (58), Vannes (58), Provence Rugby (55), Carcassonne (52), Aurillac (51), Biarritz (51), Montauban (49), Bourg-en-Bresse (46)
  • Relégation en Fédérale : Colomiers (43), Massy (23)

 


25e journée de Pro D2

Jeudi 21 mars : Nevers-Brive (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 22 mars : Carcassonne-Mont-de-Marsan, Montauban-Angoulême, Oyonnax-Massy, Vannes-Bourg, Aurillac-Provence (20h) ; Bayonne-Colomiers (20h30).

Dimanche 24 mars : Béziers-Biarritz (14h15)


Italie-France (14-25) : des Bleus dominés mais réalistes

Le XV de France a sauvé l’essentiel, sans dominer son sujet. Les lignes arrières, avec notamment un Damian Penaud et un Romain Ntamack étincelants, ont évité l’humiliation grâce à trois fulgurances terminées derrière la ligne. Mais la copie des Bleus est loin de rassurer à quelques mois de la Coupe du Monde.

Les Tricolores n’arrivent pas à trouver un fond de jeu solide, et ne l’ont emporté que grâce à une défense efficace, aidée par le manque de réussite des Transalpins qui sont allé 5 fois dans l’en-but sans réussir à marquer.

Une nouvelle fois les Bleus ont subi la domination adverse, ne réussissant que par intermittence à prendre le match à leur compte. Inquiétant !

Les résultats de la dernière journée : Italie-France (14-25), Angleterre-Ecosse (38-38), Pays de Galles-Irlande (25-7)

Classement final : Pays de Galles (20), Angleterre (18), Irlande (14), France (10), Ecosse (9), Italie (0)

 


Moins de 20 ans – Italie-France (31-35) : pluie d’essais en final

Les champions du monde en titre ont fini le tournoi sur une bonne note face à une belle Squadra Azzura. Ils vont maintenant pouvoir se concentrer sur la préparation de la Coupe du monde programmée en Argentine au mois de juin.

Les Bleuets ont marqué 5 essais, dont un par l’ailier palois Vincent Pinto. Le Bayonnais Cheikh Tiberghien (arrière), le Montois Alexandre De Nardi (arrière). le Biarrot Mathieu Hirigoyen (3e ligne) et le Palois Rayne Barka (talonneur) étaient de la partie.

 


Féminines – Italie-France (31-12) : la grande désillusion

Les Bleues espéraient encore remporter ce tournoi, en cas de faux pas des Anglaises en Ecosse. Mais, elles sont passées complètement à côté de leur sujet et se sont fait corrigées pas des Italiennes très entreprenantes.

Le tournoi se termine donc mal, mais les Françaises ont tous les atouts pour rebondir. Elles pourront compter sur es Bayonnaises Pauline Bourdon et Céline Ferer et la Béarnaise Lise Arricastre (Lons) qui faisaient partie du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *