INDEX

101 ans pour le groupe créé par un génial Bigourdan

Le 25 Déc. 2018

Pierre-Georges Latécoère a fondé cette entreprise industrielle basée à Toulouse et il y a 100 ans exactement il inaugurait la 1ère ligne vers Barcelone…

1917, c’est donc le début de la grande aventure pour Pierre-Georges Latécoère. Un homme passionné qui effectuera, il y a 100 ans, le 26 décembre 2018, la première liaison Toulouse-Barcelone.


Ce vol fondateur, qui inaugurait « La Ligne », première liaison commerciale internationale, restera un temps fort qui permettra à la Ville Rose de se positionner comme future capitale de l’aéronautique.

Le groupe toulousain qui compte aujourd’hui 5.000 collaborateurs dans le monde a gardé deux sites sur le bassin Adour-Gascogne : à Gimont dans le Gers et à Liposthey dans les Landes.


Eh oui, c’est en 1917, comme le temps passe, que Pierre-Georges Latécoère (né à Bagnères-de-Bigorre et décédé en 1943) passait des wagons aux avions avec passion (voir les vidéos ci-dessous).

La saga Latécoère débute dès 1864 avec la création par son père d’une entreprise  de menuiserie et de mécanique générale à Bagnères-de-Bigorre. En 1906, Pierre-Georges prend les commandes de la « Maison G. Latécoère » qui compte alors 150 salariés et qui s’est notamment lancée dans la fabrication de matériel roulant pour les tramways de Bigorre et la Compagnie des Chemins de fer du Midi.


Pendant la première guerre mondiale, il développe deux usines à Toulouse, l’une pour produire des obus, l’autre pour construire des cellules d’avion, puis des avions.

En 1919, il crée des lignes aériennes et sera ainsi à l’origine de l’Aéropostale, dont Antoine de Saint-Exupéry fut l’un des pilotes. Pierre-Georges Latécoère s’illustrera également par la construction d’hydravions à Biscarosse dans les Landes.


100 ans plus tard, Latécoère ne construit plus d’avions, mais travaille avec les grands avionneurs internationaux, Boeing, Airbus, Dassault ou Bombardier, élaborant les aérostructures, autrement dit les portes et fuselages ou encore le câblage, les équipements de vidéos embarquées, etc.

100 ans qui sont aussi un tournant pour le groupe, qui a lancé un plan de restructuration, Transformation 2020, prévoyant notamment le transfert de postes de Toulouse vers Gimont, ainsi que la fermeture du siège actuel de Périole pour construire de nouveaux bâtiments sur la zone de Montredon, inaugurés en juin dernier.


Une usine 4.0, à la pointe de la technologie…

Fini donc le site historique de Périole, en pleine ville, devenu l’adresse du siège. Latécoère s’est donné les moyens de ses ambitions, en ouvrant un outil industriel ultra moderne.

Preuve de sa vitalité, cette usine 4.0, de 6.000 m², construite en seulement huit mois sur un terrain de 4 hectares, lui permet de réinternaliser une partie de la production de ses pièces élémentaires en aluminium, en vue de produire les portes d’avion pour Dassault, Embraer, Airbus, Boeing, Bombardier, etc. Avec l’objectif de produire jusqu’à 500.000 pièces par an, soit une toutes les minutes.


Cette nouvelle usine est à la fois connectée, digitalisée et automatisée. Chaque machine peut ainsi fonctionner en autonomie pendant 18 heures, pour assurer une production 24h/24, afin de réduire le temps des cycles de production à 3 semaines, contre 3 mois auparavant.

Informations sur le site internet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *