Cofim
L’information en Béarn du 13/05/2019
Partenariat Presselib en partenariat avec
Partenariat Presselib

Débat sur l’avenir des Grands Prix Automobile de Pau (2)

PresseLib’ a proposé aux principaux élus de l’agglomération de donner leur avis – Des lecteurs ont également réagi après la publication de notre article. Tour d’horizon…

Les maires de Lescar et Gelos, tous deux vice-présidents de la communauté d’agglomération Pau Pyrénées, ont été parmi les premiers à donner leur point de vue sur cette manifestation largement soutenue par l’Agglo. Nous publierons les autres réactions dans les prochains jours.


Quant aux lecteurs de PresseLib’, ils ont aussi apporté des commentaires (voir en bas de notre article – cliquez ici).

Pierre souhaite « un référendum d’initiative locale » sur les Grands Prix. Muriel est favorable à la recherche « de nouvelles compétences », tandis que Marco pense qu’il faut « mettre à plat et réfléchir aux subventions accordées par les villes qui composent l’agglo aux principales structures sportives, musicales, culturelles ».

Pour Taillefer, il faut « faire revenir le grand prix électrique ». « Il faut à tout prix maintenir ces compétitions, même si elles coûtent cher. Ca fait partie de l’image de Pau depuis de nombreuses années », dixit BS.


De son côté, Léon déplore un manque « de connaissance des enjeux et du futur de ce sport » et revient sur les courses du WTCC qui se sont déroulées à Pau de 2007 à 2009 : « c’était une idée absolument brillante, qui, même si elle coutait très très cher au départ, aurait pu permettre à Pau de bien plus rayonner sur le long terme. Ensuite, Citroën s’est engagée en WTCC, et la simple venue de Muller et S. Loeb à Pau en tant que favoris pour le titre aurait créé un buzz monumental autour de la course, et donc ramené énormément de spectateurs de toute l’Europe (…) Le propriétaire du championnat c’est Eurosport, donc aucun souci pour la couverture TV. Comme disais François Ribeiro, le promoteur : « J’appuie sur un bouton, et j’ai accès a 15 millions de téléspectateurs ».

Quant à Fabienne, elle ne croit plus dans l’avenir du Grand Prix moderne mais, par contre, elle pense que « Pau doit se donner les moyens de devenir une référence internationale de premier plan pour les courses de bolides historiques et pour organiser des concentrations de clubs de véhicules anciens, que ce soit les plus renommés autour des marques mythiques ou que ce soit ceux qui rassemble des marques hyper populaires ».


L’avis des maires de Lescar et Gelos…

Christian Laine, maire de Lescar et vice-président de la Communauté d’agglomération Pau Pyrénées : « A titre personnel, je ne suis pas un amateur de sport automobile. Mais le Grand Prix historique fait partie du patrimoine palois. Je pense qu’une évolution est nécessaire, mais qu’il faut mettre en place une réflexion intense en abordant tous les aspect de la question et en évitant les idées toutes faites. Interrompre les Grands Prix du jour au lendemain n’est pas la solution. Mais les laisser tels quels non plus. Développer l’aspect festif lors de ces deux événements peut être une piste… »


Pascal Mora, maire de Gelos et vice-président de la Communauté d’agglomération Pau Pyrénées : « Les Grands Prix font partie de l’histoire paloise. Que ce soit avec les courses, la venue de grands champions ou par les festivités qui les accompagnent. Ce sont des manifestations très attendues par les initiés, au même titre que le Tour de France, et ils font partie intégrante de Pau. Pour ma part, je n’envisage pas Pau sans les Grands Prix. Concernant le tournant que ces manifestations devraient prendre, je ne suis pas assez initié pour me faire une idée ».

A suivre…


LOGOS-CARRE-PRESSELIBExprimez-vous !

PresseLib’ vous propose donc d’exprimer vos remarques et idées sur l’avenir des Grands Prix automobiles de Pau.

Soit en apportant un commentaire à cet article (ci-dessous), soit en envoyant un mail à redaction@presselib.com

Attention, nous ne publions pas les expressions trop agressives et polémiques. Vous pouvez être critiques, mais surtout soyez constructifs.

Nous limitons aussi les commentaires à un maximum de 2 par personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *