INDEX

Une enseigne Jules & John dans le quartier de l’Arsenal

Le 12 Nov. 2018

Que se passe-t-il quand une belle baguette traditionnelle française rencontre un séduisant hamburger américain ? Réponse à Tarbes…

Rubriques :

Ils se marient pour le meilleur – uniquement le meilleur – et donnent naissance à Jules & John !


C’est à Boé, près d’Agen, que le premier Jules & John a vu le jour en 2014. Face au succès de cet aîné, la fratrie s’est rapidement développée: Creysse, Saint-Nazaire, Pau, Manosque, Urrugne… Tarbes, le huitième dans la lignée, vient de s’installer rue Destarac, dans le quartier de l’Arsenal, soigneusement couvé par Ophélie Lesec, sa directrice.

Mais qui se cache derrière cette enseigne ? Jules, sous son prénom terriblement frenchy, est le spécialiste du pain de tradition et de pains spéciaux, tels qu’on en raffole sur le territoire. Pétris sur place par des boulangers qui préparent la pâte avec de la farine label rouge du Sud-Ouest, ils viendront ensuite composer une large gamme de sandwichs : le classique et indétrônable jambon-beurre, bien sûr, mais d’autres aussi, plus surprenants, comme le magret-courgettes grillées ou le saumon fumé-yaourt.


Jules, c’est aussi des pâtisseries et viennoiseries qui donnent envie de prendre trois petits-déjeuners le matin. On craque tous pour Jules…

John, c’est le burger américain made in terroir. Du bœuf – ou du canard – 100% Sud-Ouest, des légumes frais de saison, épluchés et émincés sur place pour une saveur XXL. Et chez John, c’est le client qui décide des ingrédients qui entreront dans la composition de son burger ou sa salade « taillés sur mesure ». Ici, le client est chef.

Ce concept d’alliance culinaire est lié aux souvenirs d’enfance de Christopher Shafroth, PDG franco-américain de Crescendo Restauration. Croissant ou baguette faisaient partie des indispensables à déguster lors de voyages en France avec ses parents. Sa petite madeleine de Proust…


Dès les premiers jours de son ouverture, le succès du Jules & John tarbais a été total. Pourtant, pas de communication tapageuse autour de cet événement, plutôt une ouverture en douceur selon le souhait du PDG. Le temps de permettre à l’équipe de trente employés de se former et de trouver son rythme. Car les mets, aussi variés que les goûts et les envies des clients, doivent être réalisés au moment même.

 


Tradition, qualité, originalité et rapidité… Vous reprendrez bien un peu de Jules & John ?

Informations sur le site Internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *