INDEX

François Bayrou s’installe place Vendôme

Le 17 Mai. 2017

Seul représentant de la région dans le nouveau gouvernement, il rejoint dans l’histoire du ministère de la Justice deux grandes figures béarnaises : Louis Barthou et Léon Bérard

Rubriques :

Le maire de Pau et président de l’agglomération est depuis hier après-midi ministre d’État, garde des Sceaux, ministre de la Justice. Un ministère régalien qui le fait revenir au sein d’un gouvernement, 24 ans après avoir été ministre de l’Education nationale.


Comme on pouvait s’y attendre, François Bayrou fait partie des principaux ministres du premier gouvernement constitué sous la présidence de Emmanuel Macron. Il est aussi le seul représentant de la région dans la formation ministérielle de Edouard Philippe.

Dans le gouvernement sortant, seul le Landais Alain Vidalies portait le label d’origine « bassin de l’Adour ». Depuis le début des années 2000, ils ont été plus nombreux à s’installer dans les palais ministériels, notamment : les Bigourdans Jean Glavany et Philippe Douste-Blazy (alors Maire de Lourdes), les Landais Henri Emmanuelli et Alain Juppé (désormais Bordelais), les Basques Michèle Alliot-Marie et Michel Inchauspé, les Béarnais Maurice Plantier et André Labarrère, et le Gersois Philippe Martin.


Deux grandes figures du Béarn ont également été garde des Sceaux : Louis Barthou à 4 reprises (1909-1910, 1913, 1922 et 1926-1929) et Léon Bérard par deux fois (1931-1932 et 1935-1936).

Plus récemment, la Basque Michèle Alliot-Marie a été ministre de la Justice dans le gouvernement Fillon 2 (2009-2010). Il y a bien plus longtemps et dans des conditions particulières, les Bayonnais Dominique-Joseph Garat avant le Premier Empire (1792-1793) et René Cassin sous le gouvernement de la France Libre (1941-1943) ont exercé cette responsabilité.


François Bayrou va avoir la charge de préparer la première loi de ce gouvernement. Elle portera sur la moralisation de la vie politique et devrait être présentée avant les élections législatives, c’est-à-dire dans les prochains jours. Il aura aussi dans ses priorités, la réforme du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et la loi de programmation.

Le nouveau garde des Sceaux a annoncé qu’il avait conscience de la situation d’urgence dans laquelle se trouvait la Justice, et particulièrement au niveau des moyens qui lui sont accordés. D’où l’importance de son rang de ministre d’Etat pour avoir la capacité d’agir.


Concernant sa succession à la tête de la Ville de Pau et de l’agglomération, François Bayrou va prendre une décision rapidement. En effet, le président de la République veut que les ministres démissionnent de leurs autres mandats très rapidement. Jean-Paul Brin est le mieux placé. A suivre.

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *