INDEX

Le précieux ginseng aime les Landes

Le 20 Nov. 2017

Seysses, Rion-des-Landes, Sorde l’Abbaye, une filière se met en place autour de cette racine aux vertus médicinales (et pas qu’aphrodisiaques !)

Bien entendu, à simplement lire le mot de « ginseng », vous avez commencé à rire sous cape. Oui, n’y revenons pas dessus, le ginseng est aphrodisiaque et stimule les libidos fatiguées, oui ! Mais ce n’est pas tout.


De son petit nom scientifique, Panax ginseng, cette racine nous vient tout droit de Corée, et peut s’utiliser en poudre, décoction, huile essentielle, de massage, en gélules, en ampoules ou en boissons toniques.

Mais ses effets sont incroyables, qu’il s’agisse d’améliorer les capacités physiques ou intellectuelles. Par voie orale, il agit également comme anti-inflammatoire, antioxydant et stimule la fonction cérébrale, sans oublier ses propriétés anabolisantes et immunostimulantes. En externe (massage) il soulagerait la grippe et tonifie les muscles. On parle même de lui pour soulager les cancers ovariens.


Non, nous n’avons pas décidé de devenir le nouveau Doctissimo en ligne, ni d’organiser votre prochain voyage en Corée, et encore moins de conseiller la virilité de ces messieurs. Mais voilà, depuis 2010, à Seysses, puis ensuite à Rion-des-Landes et Sorde l’Abbaye, dans les Landes, on a lancé une filière de production du ginseng.


Car la plante aime notre climat, ne supportant pas une exposition directe au soleil qui brûle ses feuilles. C’est en champ, sous ombrières et de préférence dans les climats tempérés que monsieur ginseng se plaît.

Mais ça marche, ça marche même tellement bien que France Ginseng a lancé fin 2016 un appel à de futurs partenaires agriculteurs. Vous avez envie de vous diversifier ? Cultivez du ginseng !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *