Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Les Landes vibrent avec les Abbayes

Le 08 Juin. 2018

Un festival sous le signe de éclectisme, avec 12 rendez-vous au menu : des concerts, des choeurs de prestige, la Misa Criolla, de la musique de chambre…

Rubriques :

À la rédac, on a un petit coup de cœur pour ce festival hors sol, carrément haut de gamme. Une belle histoire, et une belle initiative, née en 1969 afin d’associer les abbayes d’Arthous et de Saint-Sever en vue de la création d’un festival de musique classique.


Et surtout, d’associer les sites prestigieux des abbayes et églises classées de la région à des concerts de grande qualité. Et cela fait 49 ans que ça dure…

Les plus grands y sont venus : Michel Portal, les sœurs Labèque, Michel Legrand, Patrice Fontanarosa, Michel Petrucciani, Didier Lockwood, Maurice André (et sa trompette) et bien d’autres, pardon de ne pas tous les citer. Pour des soirées qui ne sont pas seulement réservées aux mélomanes avertis, mais qui s’adressent à tous les publics. On détaille ?

 


Les festivités ont débuté cette année le dimanche 27 mai à Saint-Sever, avec le groupe vocal Arpège.

Le samedi 2 juin à Brassempouy, c’était un rassemblement de musiques de chambre, let e même jour à Amou le quintet à vent Albert Roussel. Le lendemain à Pouillon, Vivaldi était interprété par l’Orchestre du festival.

 


Le 5 juin, orgues et percussions se sont fait entendre à Saint-Paul-lès-Dax, et le 10, à Sorde-l’Abbaye, une Missa Criolla sera jouée par l’ensemble La Chimera et le Chœur de chambre de Pampelune.

Continuons : le mercredi 13 juin à Cagnotte, viendra le tour du chilien Simón Graichy pour un récital de piano, le 17 à Montfort on célèbrera la Journée du cor et un concert du quatuor de cors HORNormes.

 


Le 19, à Saint-Vincent-de-Tyrosse, Les Esprits violon, violoncelle et piano. Le 24 à Tartas, l’ensemble baroque Sarbacanes ; à Montaut le 27 le trio Doble hautbois, basson, piano.

Et pour finir, le dimanche 1er juillet, en la cathédrale de Dax, l’Orchestre symphonique du festival interprètera la 5ème symphonie de Beethoven, ainsi que le concerto pour piccolo et orchestre, de Vivaldi.

 


Un programme comme d’habitude éclectique et pourtant ouvert au profane, comme le veut la tradition du Festival, qui une fois de plus devrait connaître le succès qu’il mérite. Vivement le 27 mai !

Informations sur le site du festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *