INDEX

Quand Domolandes fait le plein

Le 03 Jan. 2017

La Technopole de Saint-Geours-de-Maremne poursuit son développement – Zoom sur les nouveautés 2017 : espace coworking et centre d’affaires, entre autres

Rubriques :

Avec PresseLib’ vous pouvez suivre les évolutions de cette Technopole qui se distingue comme l’une des plus dynamiques et des plus innovantes dans le bassin de l’Adour. Ainsi, chaque mercredi, nous donnons un coup de projecteur sur l’une des entreprises hébergées sur le site de Saint-Geours de Maremne.


Domolandes a été créée en 2011 à l’initiative du Département et de la Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (Macs) pour favoriser le développement de la filière du bâtiment dans la région. Il faut dire que ce secteur est particulièrement important dans les Landes, d’une part par le rythme élevé des constructions, d’autre part en raison du poids de la filière bois au cœur du massif forestier. L’objectif est de participer à dynamiser la filière du bâtiment, avec un parti pris très clair : privilégier l’axe des nouvelles technologies.


« La pépinière et l’hôtel d’entreprise arrivent déjà à saturation. Au total, nous pouvons accueillir une trentaine de jeunes pousses. Or, nous en hébergeons actuellement 28 qui ont généré environ 80 emplois permanents pour un chiffre d’affaires annuel de 5 millions d’euros » se réjouit le directeur de la Technopole, Jean Fone-Tchoura.

« L’objectif est d’organiser une rotation d’une dizaine d’entreprises par an. En effet, elles n’ont pas vocation à rester plus de 5/6 ans, le temps de prendre leur envol. Ceci dit, nous avons prévu d’investir avec notamment la transformation d’un atelier de 150 m2 en bureaux pour la filière numérique ».


 

De l’espace coworking aux entreprises sociales et solidaires

A noter aussi, en 2017, la création d’un espace coworking qui visera des entrepreneurs particulièrement créatifs, innovants et plus mobiles. « Cela conforte l’esprit de partage et de solidarité qui est la marque de notre Technopole » ajoute Jean Fone-Tchoura. « L’objectif est de créer une véritable communauté de futurs entrepreneurs aux valeurs solidaires et aux idées larges et innovantes ».


Cet espace convivial, connecté et flexible sera ainsi dédié à tous les travailleurs indépendants, freelances, auto-entrepreneurs, start-up et porteurs de projets.

Domolandes accueillera également des entreprises issues de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). C’est déjà le cas de Sayaris, un éditeur de logiciels spécialisé dans la gestion des compétences. Elle bénéficie de l’agrément Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS) qui lui permet de bénéficier d’aides et de financements spécifiques, notamment l’accession à l’épargne salariale solidaire et des réductions fiscales. Sayaris travaille avec des clients des secteurs du handicap, de l’insertion et classique (groupements d’employeurs, collectivités).


C’est le cas également avec l’Union nationale des entreprises adaptées (UNEA). Créée en 1987, elle a pour mission de promouvoir l’entreprenariat adapté en communiquant le savoir-faire et le professionnalisme des entreprises adaptées (employant au moins 80% de travailleurs handicapés), en soutenant leur développement, et en tissant dans le milieu économique tous liens favorables à la croissance et à l’emploi durable. Elle rassemble et fédère plus de 60% des entreprises adaptées en France.


 

A la pointe du numérique…

Dès le départ, Domolandes a fait le nécessaire pour avoir un temps d’avance dans le domaine du numérique. « Ainsi, notre Espace Construction Virtuelle (ECV) a constitué une première en France. La modélisation des données du bâtiment (BIM, Building Information Model) devient incontournable. Désormais, la profession peut produire, communiquer et analyser des modèles de construction ; elle peut développer de nouvelles approches autour de la maquette numérique.  Nous avons aujourd’hui des offres pertinentes en matière d’aide à la décision, et au niveau de la gestion collaborative des projets » insiste le directeur.


A noter, la création du Club SoBIM qui fédère une communauté de professionnels, désireux de s’informer et de mettre en pratique la maquette numérique et la démarche BIM. Il s’adresse à tous les acteurs de la filière, publics comme privés, quels que soient leurs niveaux de connaissance ou de pratique : entreprises du BTP, architectes, maîtres d’œuvre, bureaux d’études techniques, maîtrises d’ouvrages publiques ou privées, Industriels, établissements d’enseignement secondaires et supérieurs… « C’est un réseau majeur qui se constitue ainsi autour d’une démarche très concrète ».


 

Un Centre d’affaires prometteur…

Autre initiative programmée en 2017, la création d’un Centre d’affaires qui pourra accueillir de nouvelles pépites. Il va être construit avec le groupe DPG, dirigé par David Pouyanne et donnera une dimension supplémentaire à la Technopole landaise.

Informations sur le site Internet de Domolandes

Droit photo : JPEG Studios / Domolandes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *