INDEX

Coq d’Or pour Jean-Paul Beuste, Pascal Lafont et Iñaki Cuende

Le 20 Oct. 2017

Ils sont trois : éleveur, conserveur et artisan de nos territoires à être récompensés. Deux Gersois et un Basque dans le Guide des Gourmands

On en connaît trois qui doivent en ce moment sabrer le champagne. Le premier est dans le Gers, à L’Isle-de-Noé, se nomme Jean-Paul Beuste et élève des poules noires. Le second, Gersois lui aussi, du nom de Pascal Lafont, exerce son activité de conserveur à Fleurance. Quant au troisième, Iñaki Cuende, il exerce à Saint-Jean-de-Luz en tant que torréfacteur. La raison de leur satisfaction : ils viennent tous trois d’être récompensés des Coqs d’Or 2018. Chapeau !


Et n’allez pas croire qu’il s’agit d’une breloque refilée à n’importe qui. Ils ne sont cette année que onze à avoir été primés, dont trois étrangers (un producteur d’huile d’olive en Andalousie, un boucher en Irlande du Nord et un spécialiste du saumon fumé en Grande-Bretagne). On vous les présente ?

Voici par ordre d’entrée en scène Jean-Paul Beuste, des Plaisirs du Vidalies, qui ne s’est pas contenté, avec 24 autres éleveurs, de relancer la petite poule noire de Bigorre. Car lui a eu une idée qui crée sa différence : mettre en conserve une poule entière. Il suffisait d’y penser !


Place au second lauréat, Pascal Lafont, des Vergers de Gascogne, dont on sait que Alain Ducasse et Michel Gérard apprécient au plus haut point sa pêche blanche de Montestruc. Quoique ce ne soit pas sa seule activité, puisque son entreprise met en conserve plus de 250 produits, dont certains bio ou hauts de gamme, vendus dans les épiceries fines et aux restaurateurs. Et si vous ne les connaissez pas, c’est normal, il n’en fournit pas ls grandes surfaces.


Quant au troisième larron, Iñaki Cuende, il sévit avec sa femme Monique à Saint-Jean-de-Luz à l’enseigne de Kikeran sur deux lieux, les Halles et le boulevard Victor Hugo et s’est fait une solide réputation pour ses cafés sélectionnés maison, ses thés et sa belle épicerie fine.


Tout le tralala jubilatoire en présence des lauréats a eu lieu la semaine dernière, dans un chic hôtel parisien, avec la breloque remise par un enfant du pays, André Daguin en personne, escorté par le fameux chef Guy Savoy.

Mais avoir placé trois de nos représentants sur onze primés est la preuve que dans nos régions, on sait ce que goût et qualité représentent. Félicitations à eux !

Informations sur le site du Guide Gourmand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *