SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés - Roger Hiorns révolutionne le photovoltaïque

Le 03 Mai. 2017

Le chercheur de l’Iprem à Pau invente le panneau 100% organique et recyclable. OMG !

Once upon a time… Bon, on va vite arrêter là, car notre maîtrise de la langue de Shakespeare n’est pas suffisante pour aller plus loin. Pourtant, à l’heure de parler de Roger C. Hiorns, il faudrait s’y connaître en anglais, car ce natif londonien n’en finit pas de nous faire exclamer OMG, Oh my god !


Installé avec bonheur à Pau, le chargé de recherche au CNRS, travaille pour l’Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l’environnement et les matériaux (Iprem), basé à la technopôle Hélioparc.

Un chercheur en polymères, déjà ça vous classe le bonhomme. Mais ce n’est pas tout, it’s not all, il a mis au point des panneaux photovoltaïques, 100% organiques et recyclables, légers, moins énergivores et last but non least, moins chers que les autres.


Il ne faut pas s’étonner, en conséquence, que sa trouvaille n’ait pas moisi longtemps au fond d’un tiroir mais ait trouvé au contraire la voie du succès ou du moins de la commercialisation de façon industrielle. Du coup, Roger va devoir se mettre à la langue de Goethe, car le premier marché de commercialisation vient d’Allemagne, et de la société Opvius.

Mais bien vite, c’est la langue de Molière qui prévaudra, et peut-être même celle de Phoebus, puisque la Communauté de Communes Adour-Madiran (CCAM) a déjà acheté 700 des panneaux Opvius équipés par Roger, vous suivez toujours ?


Et tout ce petit monde de se prendre à rêver : si ça marche, Opvius, l’Iprem de Roger et la CCAM envisagent même de créer un site de production à Sedze-Maubecq. Comment dit-on OMG en langage de chez nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *