INDEX

Coup de cœur – Un si beau message d’amour et d’espoir

Le 02 Avr. 2017

Françoise Mariné apporte une expression rare par sa sincérité et sa simplicité dans « Une marche après l’autre – Stéphane, presque comme tout le monde »

Rubriques :

180 pages à lire absolument, 180 pages qui ouvrent la porte sur le combat d’une famille puisant dans l’adversité et la difficulté la force de porter un très beau message d’espérance et d’optimisme. Un vécu au quotidien sans voile, sans détours, mais avec toute la pudeur du cœur.


Tout commence en 1969. Le jeune couple installé à Saint-Laurent Bretagne, au nord de Pau, voit naître son premier bébé. « Un enfant différent » qui va changer la vie de Françoise et Jean-Pierre Mariné. Stéphane semble avoir seulement un pied mal formé, mais progressivement son handicap se révèlera plus important.

Depuis longtemps, Françoise Mariné avait en tête l’idée d’apporter un témoignage de ces dizaines d’années placées sous le signe d’un combat permanent, avec ses moments de découragement et de souffrance, mais surtout avec de très grandes joies et des flots d’amour.

47 ans après, le déclic est venu. En 5 jours, quasiment nuit et jour, Françoise Mariné a mis par écrit l’essentiel de ce formidable message d’espoir qu’elle voulait faire partager. « Tout est revenu avec une très grande précision et j’ai choisi de livrer la vérité de ce vécu avec toute ma sincérité » précise Françoise.


« Oui, nous sommes des guerriers, nous avons mené de rudes batailles, trouvé la persévérance, la pugnacité pour braver vents et marées. Stéphane nous a beaucoup appris, il peut apprendre aussi aux autres. Nous ne sommes pas encore à la victoire. Ce que nous avons acquis reste fragile, il reste des marches à gravir et nous ne lui tiendrons pas toujours la main… Mais nous voulons rester confiants et savourer aujourd’hui nos moments de bonheur. Avec lui, nous portons bien haut les valeurs de la famille, le dépassement de soi et la force indescriptible de l’amour ». Ce message, signant la dernière page de couverture, résume parfaitement cet ouvrage qui ne peut laisser personne indifférent.


Dans ce récit, particulièrement puissant par le naturel et la sincérité de son style, Françoise Mariné dévoile la vie d’une famille autour de l’enfance et de l’adolescence de Stéphane, puis elle raconte un parcours accompli entre découragements et bonheurs profonds, avant de parler d’un présent toujours différent.

Ce livre apporte un sacré bol d’oxygène dans l’ambiance pesante que nous connaissons actuellement. Oui, on peut rebondir à chaque difficulté même la plus lourde. Oui, mais à condition de ne pas gémir sur son sort et de se battre avec courage et optimisme. N’est-ce pas à partir des épreuves que se forgent les bonheurs les plus solides et les plus profonds ?


« Nous avons tous beaucoup souffert et souvent. Mais, nous avons aussi des moments rares de bonheur et de joie. Nous avons aussi une grande fierté d’avoir réussi à franchir autant d’obstacles, et d’avoir permis à Stéphane d’arriver là où il en est aujourd’hui » insiste Françoise Mariné.

Pour autant, elle ne veut pas oublier les difficultés qui auraient pu être évitées, les erreurs de diagnostics, les négligences et les dysfonctionnements, les manques dans l’accompagnement social… « J’espère que cela contribuera à faire évoluer les choses pour les autres. Ces problèmes, qui pourraient être évités, sont terriblement durs à vivre et à surmonter ».


Ce parcours, qui donne beaucoup de force au lecteur, repose sur une famille capable de toujours faire vivre beaucoup d’amour et de solidarité. « La solidité de Jean-Pierre a été déterminante pour nous aider à privilégier chaque jour le courage, la volonté d’aller de l’avant et de positiver. Mon autre fils, Benoît, a également apporté une complicité extraordinaire avec Stéphane jusque dans la fête. Toute la famille a été précieuse pour franchir ces obstacles les uns après les autres. C’est une très grande fierté ».


Chacun a donc contribué à permettre à Stéphane d’avancer dans sa vie, au-delà des difficultés physiques. Ainsi, Françoise Mariné lui a appris à lire à l’âge de 8 ans et l’a accompagné au moment où les écoles ne le prenaient pas en charge. Ainsi, Jean-Pierre lui a fait découvrir les clés de la nature, l’embarquant régulièrement sur son tracteur. Ainsi, Benoît l’a amené en boîte de nuit jusqu’à l’aube avec ses copains.


Bref, s’il y a un livre à découvrir c’est bien « Une marche après l’autre – Stéphane, presque comme tout le monde », d’autant plus qu’il se lit très facilement.

Chacun peut y puiser de la force quand le ciel s’assombrit, quand le découragement l’envahit. Il fallait avoir la simplicité de l’écrire : merci Françoise Mariné !

« Il faut toujours garder un esprit de fête et l’envie de croquer la vie à pleines dents », voilà un très bon plan.


« Une marche après l’autre ; Stéphane, presque comme tout le monde », éditions France Libris, d’Orthez – 15 euros.

En vente au Parvis 3 (Leclerc Université, Pau), à la librairie Tonnet, à Pau, à l’Intermarché de Morlaàs ainsi qu’à celui de Serres-Castet, et dans les points presse de Morlaàs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *