INDEX

L’agneau de Bigorre : Plus bêêlle, la vie

Le 06 Mar. 2017

Les Jeunes Agriculteurs veulent le remettre sur nos tables avec de nouvelles recettes, dont un burger qu’ils annoncent délicieux

Comment inciter Monsieur le consommateur lambda à manger de l’agneau ? Telle est la question qui a rassemblé certains jeunes agriculteurs des Hautes-Pyrénées, du côté de Juncalas, afin de tracer des pistes. On a beaucoup cogité, on a beaucoup échangé, et peut-être a-t-on trouvé quelques solutions.


Car là aussi, si ce n’est pas la crise, ça pourrait aller mieux, le Français mangeant en moyenne 2,6 kilos de viande d’agneau chaque année, un chiffre qui descend, inexorablement. Comme l’écrivait il y a longtemps la « Buvette des Alpages » traitant des brebis et de tout ce qui tourne autour, « l’agneau français est acheté par de riches consommateurs âgées à de pauvres agriculteurs, âgés eux-aussi. »


L’agneau est devenu un produit de niche, quasiment un produit de luxe, que l’on se procure pour de belles occasions, Pâques, Noël et fêtes carillonnées, mais le dimanche, on préfère une tourte toute faite de chez Picard…

C’est pourquoi l’autre jour, à l’auberge du Castelloubon, on a innové, en goûtant un burger de viande hachée (d’agneau, bien sûr) qui a enchanté les jeunes convives. A tel point qu’ils vont le mettre au menu de leur restaurant éphémère, dans l’enceinte du Salon agricole de Tarbes, qui se tiendra du 9 au 12 mars.


A cette occasion, on servira pas moinsse de 50 agneaux et 11 veaux. Et si la formule marche, que les convives sortent heureux de table, et qu’ils le font savoir, qui sait si l’agneau ne va pas connaître une nouvelle embellie ? Elle est pas bêêêlle la vie ?

Informations sur la page Facebook des Jeunes Agriculteurs du 65

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *