Abonnez-vous
Publié le

Le temps des allergies

Attention, l’effet pollen en action
PL pollenallergie

Petit conseil d’ami : si vous voulez être exempté de tonte de pelouse ce week-end, prétextez une allergie au pollen. Ce qui ne sera pas un mensonge, car avec le printemps (enfin, ce qui ressemble au printemps, parce que bbrrrr !), nos bronches, si fragiles, sont mises à rude épreuve, un adulte sur trois et un enfant sur cinq sont concernés par le phénomène de l’allergie.

Voici comment vous en préserver…

Avant tout, évitez la fréquentation du bouleau (l’arbre, pas le travail), ainsi que celles du frêne, du platane et du chêne, qui aggravent le processus respiratoire, quoique la pluie camoufle le fléau, qui redouble de plus belle avec les beaux jours. Encore que le pollen n’est pas la cause de tout : la pollution atmosphérique et le réchauffement de notre planète entraînent des réactions allergisantes, en allongeant la durée de pollinisation.

C’est une chaîne perverse et sans fin : les agressions chimiques menacent les plantes, qui contrecarrent en pollinisant davantage. Attaque – défense, un vrai match ! Accessoirement, les températures plus élevées que l’habitude, dont nous avons bénéficié ces derniers mois et la concentration en Co2 ont rendu les pollens davantage allergisants.

À vous maintenant de savoir vous défendre : rincez-vous soigneusement les cheveux avant de vous glisser sous la couette, et ne roulez pas en voiture fenêtres ouvertes (enfin, en ce moment, y’a pas de risques). Et puis, comme le disent les notices, si les symptômes continuent, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou filez sur www.pollen.fr

Voilà. Joli printemps à tous !

À lire aussi

Le temps des marchés à la ferme

Ils se déroulent jusqu'au 20 août dans le Gers avec une vingtaine de producteurs. Au menu, des animations, des produits locaux, des repas et des assiettes gourmandes…

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.