Abonnez-vous
Publié le

A Tarnos, un festival landais à taille humaine et de haute qualité

Sous l'impulsion d'Arnaud Labastie, il réunit à la fois des stars et des jeunes talents. La proximité entre les musiciens et le public en fait un événement exceptionnel.
JAZZ EN MARS – De grosses têtes d’affiche à Tarnos
La 17e édition du festival Jazz en mars se tiendra du 3 au 5 mars et réunira une fois de plus des pointures internationales, à l’instar de l’accordéoniste Richard Galliano.

Créé en 2005 par André Lassus, alors directeur de l’Ecole municipale de musique de Tarnos, ce rendez-vous s’est développé en dehors du cadre traditionnel des festivals. Soutenu par les élus tarnosiens et Arnaud Labastie, professeur de piano passionné de jazz, pour amener cette musique dans une région où elle était peu connue.

Leur objectif principal était de faire découvrir et apprécier le jazz à un public très divers et peu imprégné de ce genre musical. Depuis, la magie a opéré, les Tarnosiens se sont emparés du festival.

La première originalité tient en sa date : les événements musicaux de ce genre pullulent durant la saison estivale et s’étalent jusqu’en septembre, mais sont assez rares en hiver.

Il faut dire que les plus grands jazzmen ne se font pas prier pour venir dans la petite ville landaise. « L’organiste Rhoda Scott, le saxophoniste Manu Dibango et les pianistes Monty Alexander et Jacky Terrasson ont joué chez nous. Nous avons aussi accueilli de jeunes prodiges, qui ont aujourd’hui une belle carrière internationale, comme le pianiste Nirek Mokar qui avait 14 ans lors de sa participation », se souvient Arnaud Labastie, devenu le directeur de l’Ecole de Musique de Tarnos et le programmateur du festival.

La seconde particularité de ce rendez-vous musical est sans aucun doute la plus intéressante et importante : Jazz en mars est un festival à taille humaine, les jauges sont plafonnées à 300 places et les musiciens retrouvent l’ambiance intimiste qui a vu naître le jazz. « C’est très rare d’avoir un événement avec de tels talents et aussi peu de spectateurs. L’esprit jazz, c’est aussi cela : des artistes accessibles et toujours prêts à partager. »

Une soirée exceptionnelle pour le 5 mars

Après deux années d’absence, les équipes de Jazz en mars ont tout fait pour relancer la machine : cette nouvelle édition proposera un programme riche et varié. Grande nouveauté de cette 17e édition, 12 artistes seront sur la scène de Thorez pour un concert inédit. « L’idée est de réunir des musiciens qui joueront pour la première fois tous ensemble. Ce sera une belle occasion de fêter la reprise de la vie musicale », souligne le programmateur de Jazz en mars.

Au cours de cette soirée, la voix de la chanteuse Champian Fulton se mêlera entre autres aux trompettes de Jérôme Etcheberry et de François Biensan, aux saxophones d’André Villéger et de Michel Pastre, à la guitare de Dave Blenckhorn, au piano de Pablo Campos, à la contrebasse de Viktor Nyberg et à la batterie de Malte Arndal.

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

EN VRACDax-Pau rénové, stationnement à Bayonne, Aller-retour dans le noir, Jeu à Auch, Foire expo du Marsan, ciel étoilé au Pic, concert à Gimone, journées d'Ellye à Bayonne, fête à l’Université, gâteau basque à Cambo, l’Elan submergé, festival du Pau FC

La ligne ferroviaire Dax-Pau rénovée ? – Stationnement en nette hausse à Bayonne. – Un Aller-retour dans le noir, pas seulement à Pau. – Fête du Jeu à Auch. – Foire expo du Marsan à Nahuques. – Réserves de ciel étoilé au Pic du Midi. – Dernier concert de saison à Gimone. – Les journées d'Ellye à Bayonne. – Grande fête à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. – Le gâteau basque fête ses 20 ans à Cambo. – L’Elan submergé chez les Maritimes. – Festival du Pau FC à Bastia.