Abonnez-vous
Publié le

GENS D'ICI Ribeyre, une petite entreprise familiale dirigée par Nathalie Lasserre, et qui ne connaît pas la crise

Créée en 1947à Linxe, l'entreprise est spécialisée dans le bois : exploitation forestière, scierie, séchage et traitement de pins maritimes. Un secteur d'activité en plein développement, la société enregistrant une hausse constante de son chiffre d'affaires.
Une photo de l'entrée de l'entreprise Ribeyre à Linxe, dans les Landes.
C'est Edmond Ribeyre qui fonde la structure en 1947. Elle est ensuite gérée par sa fille, puis aujourd'hui par Nathalie Lasserre, sa petite fille. Une affaire familiale à dimension humaine...

Durant la crise sanitaire, beaucoup d'entreprises ont souffert et ont vu leur chiffre d'affaires être fortement impacté. Quelques autres ont eu la chance de vivre l'inverse. C'est par exemple le cas de l'entreprise Ribeyre, installée à Linxe et spécialisée dans le travail du bois. « En l'espace de 10 ans, nous avons vu notre part d'activité avec les particuliers presque doubler. Mais après la crise sanitaire, en l'espace de deux ans, nous sommes passés de 20% à 25% de part d'activité auprès des particuliers ! », commence la directrice.

Une situation qu'elle explique par la continuité de l'activité durant les confinements, et par la mentalité globale de la clientèle qui a changé par suite de cette crise. « Les gens se sont mis à bricoler, et le bois est un matériau facilement modulable. Mais surtout, ils ont aimé sortir de chez eux et aller acheter sur place. Ils aiment voir ce qu'ils achètent, et nous avons de plus en plus de clients qui viennent jusqu'à Linxe ».

Tout ce qu’on produit, on le vend ! 

Autre dimension qui séduit aussi, celle de la proximité. En effet, Ribeyre travaille majoritairement en circuit (très) court. « En production, nous ne travaillons qu'avec du pin maritime qui provient, au plus loin, de 50km autour de notre site ». La proximité se voit aussi du côté des fournisseurs et des clients, puisque les matériaux sont tous français, majoritairement régionaux. « J'y tiens. Ce sont des fournisseurs qui ont une histoire et qui font du bon boulot. C'est important pour nous ».

Au-delà de cette part d'activité qui a augmenté, ce sont les activités globales de l'entreprise qui se sont multipliées. « Tout ce qu'on produit, on le vend ! L'été dernier, surtout, on a travaillé comme des fous ». Un travail qui se répercute sur le chiffre d'affaires de l'entreprise, qui est passé de 2 millions d'euros en 2020 à 2,5 millions d'euros en 2021. « Et on devrait avoir fait mieux encore en 2022 », se réjouit Nathalie Lasserre.

Ces gains ont permis à l'entreprise d'investir dans son développement et ses projets futurs : nouvelles machines plus performantes pour épauler les 17 salariés de la structure, rénovation des bureaux et de la circulation pour le site, entre autres. « Nous avons aussi mis l'accent sur l'accueil des clients. Nous avons embauché une personne qui est dédiée à cela, et nous souhaitons que l'expérience cliente soit la plus agréable possible ».

« Nous avons aussi développé toute une partie négoce. Nous étions arrivés au maximum de notre production alors comme toujours, nous avons cherché à évoluer, à nous renouveler. C'est le projet le plus important du moment ». Parmi les autres projets, on peut parler de la réhabilitation d'un bâtiment de 550m², qui devraient devenir un showroom et un espace de stockage, et d'autres ambitions qui resteront, pour le moment, secrètes... Croix de bois…

Timothé Linard

Voir le site internet "Ribeyre landes"

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi