Abonnez-vous
Publié le

Rugby : succès pour Biarritz, Pau prend la marée

Bonne prestation du BOPB qui a fait tomber le Stade Français à Aguilera. La Section Paloise a sombré à La Rochelle. Le Stade Montois s’est imposé à Béziers. L’Aviron a battu Carcassonne.
Le Top 14 est plus serré que jamais, notamment à l'arrière : il n’y a que 4 points d’écart entre Pau (9e) et Biarritz (14e). En Pro D2, Mont-de-Marsan est un très solide leader et enchaîne les grosses performances, tandis que Bayonne retrouve sa place sur le podium.

La Rochelle-Pau (36-8) : gros temps chez les Maritimes

Déception en Charente-Maritime. La Section Paloise a craqué sous le déferlement des vagues rochelaises et n’a jamais réussi à vraiment sortir la tête de l’eau, sauf en début de match. Une réaction est attendue dès samedi pour montrer que ce n’était qu’un trou d’air. Allez Pau !

La victoire sera nécessaire samedi face à Toulon (4 décembre), avant un déplacement au Racing (26 décembre) pour clôturer la phase aller. Entre temps, Pau débutera le Challenge européen avec deux réceptions consécutives d’équipes anglaises : les London Irish (11 décembre) puis les redoutables Saracens (18 décembre à 21h).

La Rochelle a marqué 5 essais, mais la note aurait pu être plus salée si les locaux n’avaient pas vendangé quelques occasions très nettes. Pau n’a pu transpercer la ligne adverse qu’une fois en début de match avec un essai de l'incontournable Habel-Küffner (8e), répondant à Jules Le Bail (frère de Clovis). Puis, chaque fois que Pau a réussi à s’approcher de l’en-but rochelais, c’est la défense maritime qui a gagné le combat avec maîtrise. Décourageant pour l'adversaire.

Le score à la pause (22-8) reflétait déjà l'écart entre les deux équipes. Et si le carton jaune infligé à Manu (43e) n'a pas arrangé les affaires paloises (ils ont encaissé deux nouveaux essais en suivant), il ne doit surtout pas servir d'excuse. Inversement, quand le pilier international Atonio a été sorti 10 minutes (62e), les Rochelais ont continué à dominer largement les débats, sauf en mêlée.

La Section doit encore travailler dur pour rejoindre le niveau de son meilleur ennemi de Pro D2 : elle peut le faire et elle a l'effectif pour y arriver !

Biarritz-Stade Français (17-14) : au bout du suspens

Belle performance du Biarritz Olympique qui est allé chercher avec les tripes une nouvelle victoire contre une grosse écurie. Il a su revenir sur la fin pour décrocher des points précieux. Même s’il reste dernier au classement, le BO n’est qu’à 4 points de Pau (9e).

Les Basques vont ensuite se rendre à Clermont (4 décembre) avant d’accueillir Montpellier (26 décembre) pour clôturer les matches aller. Entre ces deux rencontres, Biarritz effectuera un voyage en Italie chez les Zebre (11 décembre), puis se rendra chez les Anglais de Worcester (18 décembre).

En première période, le BO dominateur aurait mérité de faire une plus grande différence au score (10-3). Après l’essai de Tomas Cubelli (11e) concluant un beau mouvement, les Biarrots ont fait trop de fautes pour creuser l’écart. Après la pause, ce sont les Parisiens qui ont pris les choses en main., tandis que les Basques n'arrivaient pas à réagir : une absence qui aurait pu coûter très cher. A 4 minutes de la fin, le BOPB avait 4 points de retard (10-14) et semblait condamné à la défaite.

Mais, une fois de plus, le mental biarrot a fait la différence dans le money-time. Un essai de Bastien Soury , sur un ballon porté, a fait la différence pour le plus grand plaisir des 9.000 supporters qui avaient affronté la tempête pour envahir Aguilera. Le BOPB a trouvé son public, c'est la première bonne nouvelle. Il a aussi confirmé sa capacité à bousculer les "gros", c'est l'autre satisfaction.

Reste à finaliser un accord entre la Ville et le club pour moderniser le stade et créer un centre de formation digne d'un pensionnaire du Top 14. Souhaitons qu'une solution positive soit trouvée sans tarder.

11e journée de Top 14


Samedi 27 novembre : Biarritz-Stade Français (17-14), La Rochelle-Pau (36-8), Montpellier-Castres (25-24), Perpignan-Clermont (26-24), Toulon-Lyon (19-13), Toulouse-Brive (18-11)

Dimanche 28 novembre : Racing-Bordeaux (14-37)



Classement du Top 14

  • Qualification directe en demi-finale : Toulouse (40), Bordeaux (38)

  • Barrages : Montpellier (30), La Rochelle (29), Lyon (26), Racing (25)

  • Milieu de tableau : Castres (24), Clermont (24), Pau (22), Brive (21), Toulon (20), Stade Français (19)

  • Barrage de relégation : Perpignan (18)

  • Relégation : Biarritz (18)

12e journée de Top 14


Samedi 4 décembre : Lyon-Brive, Castres-Racing, Clermont-Biarritz, Montpellier-Perpignan (15h, Rugby+) ; Pau-Toulon (17h, Canal+) ; Bordeaux-Toulouse (21h, Canal+).

Dimanche 5 décembre : Stade Français-La Rochelle (21h05, Canal+)

Béziers-Mont-de-Marsan (22-32) : encore une belle performance

On n’arrête plus le Stade Montois. Cette victoire lui permet de s’envoler en tête de la Pro D2 et de compter 20 points d’avance sur le 7e : une belle option, déjà pour disputer les phases finales. Il confirme ainsi une solidité et un gros mental qui en font désormais un des favoris pour la remontée dans l’élite.

Pour terminer la phase aller, Mont-de-Marsan va recevoir Provence (3 décembre), se rendra à Grenoble (9 décembre), puis accueillera Colomiers (16 décembre). De quoi aller encore plus haut.

Malgré l’absence d’une bonne douzaine de joueurs, blessés ou atteints par la grippe, les Landais ont frappé deux fois d’entrée par des essais de Simon Renda (8e) et de Jean-Luc Innocente (13e), faisant le break (3-17). Réalistes et efficaces, ils ont ainsi assommé leurs hôtes. Avant la pause, les Héraultais ont commencé leur remontée. Mais les Montois ont su résister avec beaucoup de volonté et de solidarité. On a senti une fois encore, une équipe sûre de sa force et de son collectif.

Bayonne-Carcassonne (25-14) : bonus sous la pluie

Le grand favori du championnat a fait l’essentiel en s’imposant avec le bonus offensif à Jean-Dauger. Ce succès permet à l’Aviron Bayonnais de remonter sur le podium de la Pro D2, en profitant de la défaite de Colomiers.

Pour terminer la phase aller, Bayonne va se déplace à Bourg (3 décembre), recevra à Montauban (10 décembre), puis se rendra à Rouen (17 décembre). L’objectif sera de grimper encore d’une place en espérant un faux pas d’Oyonnax.

La pluie a contrarié le match et les 8.500 supporters présents. Mais les Basques ne se sont pas laissés embrouillés par des visiteurs sans complexes et accrocheuse jusqu’au bout. Un essai de Jacquelain (7e) a permis de libérer rapidement les Bayonnais. Malgré des imprécisions et trop d’indiscipline, 3 autres essais sont venus récompenser leur persévérance : Baget (29e), Jacquelain (54e) et Delonca (75e). La visctoire s’est jouée notamment avec une belle moisson en touche, avec plusieurs contres précieux.

12e journée de Pro D2

Jeudi 25 novembre : Béziers-Mont-de-Marsan (22-32)

Vendredi 26 novembre : Bayonne-Carcassonne (25-14), Colomiers-Vannes (23-29), Grenoble-Narbonne (26-8), Provence-Montauban (37-15), Aurillac-Rouen (36-9), Nevers-Bourg (52-13), Agen-Oyonnax (14-19)

Classement de la Pro D2

  • Qualification directe : Mont-de-Marsan (47), Oyonnax (42)

  • Qualification pour les barrages : Bayonne (39), Colomiers (37), Montauban (34), Nevers (31)

  • Milieu de classement : Aurillac (27), Provence (27), Béziers (26), Rouen (25), Carcassonne (24), Grenoble (21), Vannes (21), Bourg (16)

  • Relégation : Agen (16), Narbonne (13)

13e journée de Pro D2

Jeudi 2 décembre : Rouen-Nevers (19h), Carcassonne-Béziers (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 3 décembre : Mont-de-Marsan-Provence, Bourg-Bayonne, Oyonnax-Aurillac, Vannes-Narbonne, Montauban-Grenoble (19h30) ; Agen-Colomiers (20h45).

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

Rugby : Mont-de-Marsan N°1, Bayonne N°3

Alors que la Section Paloise et le BOPB étaient au repos forcé pour le Challenge européen. Le Stade Montois a décroché le titre de champion d’automne de Pro D2, tandis que l’Aviron Bayonnais a conforté sa place de 3e.