Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

La « motrice » du futur TGV M dévoilée par Alstom

On vous en parlait récemment car le nouveau bijou pourrait bien rouler sur la future LGV Bordeaux-Toulouse : ce train hyper moderne vient de montrer le bout de son nez...
TGV M ALSTOM 0
Ce mercredi 26, les dirigeants d’Alstom France et de Voyages SNCF présentaient à Belfort la belle voiture de tête du futur TGV M, ainsi que l’habillage de ses rames, qui circuleront dans l’Hexagone à partir de 2024.

Christophe Fanichet (PDG de SNCF Voyageurs), Alain Krakovitch (directeur de Voyages SNCF) et Jean-Baptiste Eyméoud (président d’Alstom France) présidaient cet événement qui fait suite à l’inauguration, en juillet dernier, d’un « chaudron » de voiture TGV M.

« Cet éco-TGV, dont la mise en circulation des premières rames est prévue en 2024, a bénéficié du savoir-faire des meilleurs experts de Voyages SNCF et Alstom, réunis sur un plateau commun lors de la phase de définition et de co-spécification », expliquent les deux entreprises. Autour de 2.000 personnes auraient participé à la conception de ce « TGV du futur ».

Un TGV plus écologique et performant…

Les deux groupes mettent en avant les performances de ce TGV M. Composé à 97% de matériaux recyclables, il génèrera 32% d’émissions de CO2 de moins que les TGV actuels. Tout en offrant 20% de capacité en plus (740 passagers maxi contre 600 aujourd’hui) pour un coût d’acquisition de 20% inférieur, il consommera aussi 20% d’énergie en moins, grâce au renvoi d’énergie vers la caténaire lors du freinage, à l’éco-conduite et à l’aérodynamisme du « nez » fraîchement dévoilé. Les rames coûteront également 30% de moins en maintenance.

Le TGV M se distinguera en outre par sa modularité, « qui permet d’ajuster le nombre de voitures au plus près des besoins du marché (7, 8 ou 9), de transformer un espace 1ère en 2nde classe, de reconfigurer l’intérieur en enlevant ou ajoutant des sièges, des espaces vélos ou bagages ».

Les voyageurs auront accès à une batterie de services connectés (il serait prévu pour « accueillir » la future 5G), et pour les personnes en fauteuil roulant, il s’agira du « premier TGV à offrir une accessibilité au train en complète autonomie ».

Cette présentation du 26 aura aussi été l’occasion « de dévoiler les gagnants du concours interne lancé fin septembre pour la création des robes, ou livrées, des deux rames d’essais auprès des 210.000 collaborateurs de SNCF et des 12.500 collaborateurs d’Alstom en France ». Les deux gagnants de ce concours ont été invités à participer aux essais des rames, prévus l’an prochain en France et en République Tchèque.

Les premiers TGV M seront livrés fin 2023. Ils doivent entrer en circulation pour les JO de Paris.

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

Pour lire notre article sur le prolongement de la LGV vers Toulouse, cliquez ici

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.