Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Ampréva, la marque pyrénéenne qui rassemble

À Tarbes, Jennifer Blaili, aux commandes du restaurant Mr Vagabond, lance sa collection de vêtements “Délia“, inspirée par les femmes de sa vie, et fruit de ses multiples partenariats locaux.
Ampréva, la marque pyrénéenne qui rassemble
Si Jennifer Blaili était un animal, elle serait sans nul doute une pieuvre : trois cœurs - gros comme ça -, huit bras - tous en action -, et neuf cerveaux - qui carburent à 200%.
  1. Pour la rencontrer, direction la rue Brauhauban, au restaurant Mr Vagabond. C’est ici que l’ancienne employée en boulangerie a décidé de s’installer, en compagnie de son époux et d’un salarié.

    « J’ai toujours aimé le contact humain, et je voulais travailler à mon compte. Malgré toutes les recommandations entendues pour ouvrir en zone périphérique, j’ai choisi la rue Brauhauban, parce que je voulais redynamiser le centre-ville. Le restaurant a ouvert le 14 janvier 2020, deux mois avant le premier confinement. Mais j’ai tenu bon. Pour garder l’équipe, nous avons continué à travailler, et cela nous a permis de gagner en visibilité.

    « Aujourd’hui, nous manquons souvent de place. Heureusement, la mairie m’a accordé une terrasse de 40 couverts supplémentaires pour cet été. Cela va me permettre d’embaucher deux nouvelles personnes en cuisine, parce que nous faisons, en plus des burgers artisanaux et locaux, des planches apéro et des desserts maison, à consommer sur place, à emporter, ou en livraison. Ça fonctionne très bien » raconte avec enthousiasme Jennifer.

    Elle constate très vite que la clientèle lui demande souvent de la bière pour femmes, et bingo ! Elle se lance alors dans la création d’une gamme de bières artisanales, “Ampréva”, largement inspirée des goûts et des caractères de sa sœur et ses amies : cerise, pêche, framboise douce… chacune porte le prénom de celle qui en est la muse. Elle en profite également pour dessiner l’escarpin pyrénéen, que l’on découvre sur les étiquettes de ses bières.

On pourrait alors penser que Jennifer se repose tranquillement – entre deux services intenses – sur ses lauriers, mais ce serait mal la connaître. Une rencontre avec Anaïs Goussy, créatrice de la marque Janécio, va venir titiller une idée qu’elle avait en tête depuis longtemps : développer une ligne de vêtements. Ensemble, elles mettent au point les premiers tee-shirts, avant qu’Anaïs ne passe la relève à la styliste Sophie Mateos.

« Anaïs avait beaucoup de travail de son côté, et je connaissais Sophie de renommée. J’adore son travail, elle a d’énormes qualités professionnelles et humaines. Le feeling est passé tout de suite entre nous, et la “relève” entre Anaïs et Sophie s’est faite en toute sympathie. Je dessine mes modèles avant de les confier à Marie Terrier, l’apprentie en or de Sophie. C’est elle qui en fait les prototypes. Les vêtements ne seront ensuite créés que sur commande, afin de limiter les stocks et les gaspillages contre lesquels nous luttons. Il faut environ une vingtaine de jours au client pour recevoir son vêtement ».

C’est ainsi que “Délia”, sa première collection, vient de voir le jour en ce printemps 2022. Très inspirée par la mode des années 60, Jennifer propose des jupes crayon, à bretelles, comme ses pantalons, des capelines, un premier sac à main créé avec Marie Lecourt, de Birdy Cherry, également créatrice de bijoux.

Bien entendu, le sac fait aussi référence à une femme chère au cœur de Jennifer, puisqu’elle a décidé de l’appeler Keira, en hommage à sa belle-mère décédée, qui aurait adoré le porter.

Les partenariats que tisse la jeune femme tout au long de sa carrière professionnelle permettent de mettre systématiquement les créateurs locaux qui l’accompagnent en lumière.

Sur le dernier shooting photo, réalisé par Maxime Fourcade qui suit Ampréva depuis sa création, et Christian Durant, qui se lance dans le métier, on les retrouve à ses côtés. « Je viens aussi d'accepter un partenariat avec Pink baroque Tarbes, qui maquille mes modèles pour chaque shooting ou défilé. Et les Raids Dingues Gazelle, qui sont actuellement au Maroc pour le rallye Aïcha des Gazelles, portent les casquettes Ampréva. Mon but à travers ces partenariats, c’est de faire travailler l’économie locale, le Made in France, et de développer la région » conclut Jennifer.

Et on peut compter sur ses très beaux projets, pour l’instant gardés secrets, faire honneur à ses Hautes-Pyrénées adorées, et ses égéries chéries…

Informations sur le site internet d’Ampréva à Tarbes

Photos : Maxime Fourcade, Christian Durant

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi