Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

A Ascain au Pays Basque, l'art du plan de ville fait main

Depuis leur atelier Tokiko, Benoît Torres et Anna Skoog revisitent les plans pour en faire des objets de décoration. Le succès dépasse les frontières du Sud-Ouest…
Tikoko à Ascain : des plans de villes faits main
Si vous n’avez pas d’idées de cadeau de Noël, PresseLib’ est là pour vous sauver la mise. On vous présente aujourd’hui une marque qui monte, qui monte !

Créé en mai 2016, cette jeune pousse revisite à la main, et en noir et blanc, des plans de villes de façon design et élégante. Le mode opératoire n’a pas changé : une ville touristique avec une forte identité locale, quelques photos, des discussions avec les acteurs locaux, plusieurs semaines de travail, et le tour est joué : le plan de la ville devient un objet de décoration !

Derrière Tokiko (« local » en basque) se cache Anna, l’illustratrice, et Benoît, chargé de la partie commerciale. Elle est d’origine suédoise, lui a passé son enfance entre le Béarn et le Pays Basque.

Anglet, Bordeaux, Bayonne, Biarritz, Arcachon, Pau, Guéthary, Caen, Brest, La Réunion… le duo ne se fixe aucune limite et a déjà tiré le portrait (ou le plan) de plus d’une vingtaine de villes en France et même en Europe.

Leur graphisme, déjà ultra reconnaissable, a su séduire au-delà du Pays basque : en effet, les demandes affluent de toutes parts. « Les mairies ou communautés d’agglo nous contactent pour avoir un plan personnalisé. Nous sommes d’ailleurs en train de finaliser les plans de Granville, de Limoges et de Lisbonne », précise Benoît.

Tokiko imagine également des éditions uniques, en collaboration avec des créateurs de différents horizons. En 2018, la startup a travaillé avec l’entreprise ToyBoard pour le design de planches, et en 2019 avec Etienne Bois pour réaliser de magnifiques fauteuils et chaises inspirés des « sixties ».

Tous les plans de villes se déclinent aujourd’hui sur une gamme de produits de décoration et d’art de la table tels que des plateaux, mugs, torchons, carnets, et même des foutas, et bien sûr sa destination première que sont les posters (imprimées au Pays basque).

Si Anna et Benoît n’ont pas (encore) de boutique physique où accueillir leurs clients, ils peuvent compter sur une quarantaine de revendeurs et leur site de e-commerce. Le duo écume également les salons de décoration pour faire connaître leur travail.

Pour lire notre dernier article sur Tokiko au Pays Basque, cliquez ici

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.