Abonnez-vous
Publié le

EAUX USÉES UTILESElles vont irriguer près de 1000 hectares landais

Le projet devrait voir le jour d'ici 2027, et bénéficier à 21 exploitations situées autour de la station d'épuration du Conte. Un programme dont le coût est estimé à 20 millions d'euros...
COLERE DES PAYSANS – L'eau, un enjeu majeur pour les agriculteurs landais

L'idée est tout naturellement de faire face à la sécheresse et aux restrictions sur l'usage de l'eau qui, chaque été, viennent fragiliser les exploitations. Proposée par l'Agglomération montoise, la Régie intercommunautaire de l'eau et de l'assainissement, la Région Nouvelle-Aquitaine, l'institution Adour, le Syndicat intercommunal de gestion des eaux du bassin-versant Ludon-Gaube et la Chambre d'Agriculture des Landes, cette démarche devrait voir le jour dans 4 ans, le temps de tout mettre en place.

On parle alors de l'installation et de la mise en fonctionnement de près de 19 km de tuyaux et de cinq réserves d'eau, à Bougue, Pujo-le-Plan, et Saint-Gein. Un projet global estimé à 20 millions d'euros.

Pour rappel, cette démarche de Reut (Réutilisation des eaux usées traitées) existe déjà dans les Landes, du côté de Mazerolles, et permet à trois agriculteurs d'irriguer leurs 137 hectares de terrains. Une première pierre qui a démontré son utilité, et qui entraîne désormais la construction de tout un édifice...

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi