Abonnez-vous
Publié le

Rugby : Mont-de-Marsan oui ; Pau, Biarritz et Bayonne non

En Top 14, la Section a subi la loi de Bordeaux dans son Hameau, tandis que le BOPB a été dominé dans la tanière castraise. En Pro D2, le Stade Montois pétillant s’est bonifié contre Rouen, alors que l’Aviron est tombé sur un os à Colomiers. On vous dit l’essentiel…
Pau s’est fait très peur, mais a réussi à grapiller le bonus défensif. Biarritz n’a pas démérité, mais n’a rien pu faire. Mont-de-Marsan a brillamment conforté sa place de leader. Bayonne a enregistré sa première défaite de la saison, dans un match pourtant dominé.

Pau-Bordeaux (33-37) : première défaite au Hameau

Sur son terrain, la Section Paloise a frôlé la correctionnelle, avec 18 points de retard à la pause (9-27). Une première période qui aurait pu encore plus mal tourner, avec un Matthieu Jalibert de haut vol, auteur de deux des trois essais bordelais.

Heureusement, après la pause, les Béarnais sont revenus avec nettement plus d’envie et d’efficacité. Résultat : un premier essai d’Antoine Hastoy (44e) suivi d’un autre signé par l’international australien Jack Maddocks qui faisait son retour après blessure (56e).

Le Hameau pouvait alors rêver, avec des visiteurs qui semblaient ébranlés. Mais le Landais et ancien de la Section, Romain Buros, n'a pas tardé à redonner de l’air aux hommes d’Urios, en plongeant en coin (65e). Les troupes de Piqueronnies ont eu le mérite de ne pas baisser les bras, et le ballon porté, conclut par Youri Delhommel (73e), a relancé une nouvelle fois les Vert & Blanc. Hélas, hélas, il leur a manqué un dernier coup de rein pour combler les 4 points de retard au compteur.

Avec cette première défaite à domicile, Pau s’est mis une petite pression supplémentaire avant de se rendre en Auvergne, samedi prochain (23 octobre), pour affronter de solides Jaunards en manque de points pour retrouver leur rang au classement.

La Section va ensuite recevoir le Stade Français (30 octobre), avant le derby basco-béarnais au Hameau contre Biarritz (6 novembre). Pau terminera la phase aller par trois gros matches : à La Rochelle (27 novembre), contre Toulon (4 décembre) et au Racing (26 décembre).

Castres-Biarritz (38-20) : en mode résistance

Après la sévère défaite encaissée à Aguilera contre Lyon (5-40), le Biarritz Olympique a plutôt bien réagi, malgré une équipe largement remaniée. Lors de la première période, il a globalement fait bonne figure. Mais, tout a basculé en quelques minutes, avec un essai encaissé juste avant la pause et un autre juste après le retour des vestiaires.

On pouvait alors craindre le pire pour les Basques. Si les Castrais leur ont infligé 6 essais, ils n’ont jamais renoncé, exploitant le moindre ballon d’attaque. En laissant ses cadres au repos, le BOPB avait visiblement fait l’impasse sur ce voyage dans le Tarn. Histoire de laisser se regénérer quelques-uns de ses meilleurs soldats. Son oeuvre de résistance est plutôt une bonne nouvelle. Mais dans un Top 14 très relevé, on sait qu'il ne suffit pas d'être bon, il faut se montrer excellent.

Biarritz va donc enchaîner avec la réception de Brive (samedi 23 octobre) : un match capital dans la course au maintien. Les Basques se rendront ensuite à Toulon ((30 octobre), avant le derby basco-béarnais à Pau (6 novembre). La phase aller se terminera par l’accueil du Stade Français (27 novembre), un voyage à Clermont (4 décembre) et la réception de Montpellier (26 décembre).

7e journée de Top 14

Samedi 16 octobre : Pau-Bordeaux (33-37), Castres-Biarritz (38-20), Brive-La Rochelle (6-8), Perpignan-Stade Français (22-23), Montpellier-Clermont (20-22), Toulon-Racing (20-27)

Dimanche 17 octobre : Lyon-Toulouse (25-19)

Classement du Top 14

Si Toulouse, invaincu, survole le championnat, derrière le combat est acharné. La surprise vient de plusieurs grosses écuries qui ont du mal à trouver un niveau de jeu, à la hauteur de leur potentiel. La Rochelle, Montpellier, Clermont, Toulon et le Stade Français sont hors du Top 6.

  • Qualification directe en demi-finale : Toulouse (26), Bordeaux (23)

  • Barrages : Lyon (21), Racing (20), Castres (19), Brive (16)

  • Milieu de tableau : La Rochelle (15), Pau (14), Montpellier (14), Clermont (13), Toulon (12), Stade Français (12)

  • Barrage de relégation : Perpignan (10)

  • Relégation : Biarritz (8)

8e journée de Top 14

Samedi 23 octobre : Clermont-Pau, Biarritz-Brive, Bordeaux-Perpignan, Stade Français-Lyon (15h, Rugby+) ; Racing-Montpellier (17h, Canal+) ; Toulouse- Castres (21h05, Canal+)

Dimanche 24 octobre : La Rochelle-Toulon (21h05, Canal+)

Colomiers-Bayonne (27-26) : surpris par un final de folie

C’est la première défaite de l’Aviron Bayonnais qui s’est laissé reprendre à la sirène, alors qu’il menait de 13 points à 3 minutes de la fin. Ce retournement de situation fait mal à la tête et montre que la Pro D2 ne permet pas de relâchement.

Archi favori pour les phases finales, avec un effectif impressionnant, l’Aviron n’a pas encore trouvé un niveau de jeu suffisant pour éviter les pièges de cette division. Comme à Colomiers où deux essais d’Alexis Palisson et de pénalité (maul écroulé) ont fait tomber les Basques de haut.

Les Basques avaient bien débuté la rencontre avec un essai d’Usarraga (15e), mais se sont fait doubler une première fois après un essai de pénalité dans le temps additionnel (13-10). Les hommes de Yannick Bru ont su reprendre le score au retour des vestiaires avec un essai de Costossèque après une percée de l’inévitable Cassiem (45e). Avec une solide défense, ils ont pris leur distances grâce à la botte de Lafage et semblés intouchables. Jusqu’à ce final incroyable.

Au programme des prochaines journées : Bayonne recevra Provence (22 octobre) avant d’aller à Narbonne (29 octobre), puis de recevoir Mont de Marsan pour le derby basco-landais (5 novembre)

Mont-de-Marsan-Rouen (45-8) : seul leader avec une pluie d’essais

Face au promu, le Stade Montois a déroulé en allant 7 fois à dame devant 4500 supporters ravis de ses performances à répétition. Il est désormais seul leader, devant Colomiers qui a fait trébucher les Bayonnais. Après sa première défaite de la saison (chez les Oyomen), ce succès permet de renforcer encore la confiance du groupe avant d’aller dans le chaudron de Sapiac, jeudi.

D’entrée, les Landais ont mis la pression sur des Normands, solides mais en manque d’inspiration. Après un premier essai de Wavrin (9e), ils en ont ajouté six autres avec Sayerse (28e), de pénalité (39e et 58e), Coly (44e), Loustalot (64e) et Mensa (69e). S’il n’a pas eu à forcer son talent, le Stade Montois a su rester constant bien drivé par un Willie Du Plessis en pleine forme. Le staff a fait rentrer les remplaçants en début de seconde période et ils se sont mis au diapason : une excellente nouvelle.

Malgré ce début de saison en fanfare, tout le groupe veut garder une grande humilité, parfaitement conscient de la difficulté des combats qui s’annoncent dans les prochaines semaines.

Au programme des prochaines journées : Mont de Marsan se rendra à Montauban (22 octobre), puis accueillera Nevers (29 octobre), avant le derby à Bayonne (5 novembre).

7e journée de Pro D2

Jeudi 14 octobre : Colomiers-Bayonne (27-26)

Vendredi 15 octobre : Mont-de-Marsan-Rouen (45-8), Oyonnax-Montauban (56-6), Provence-Bourg (23-17), Narbonne-Nevers (30-33), Vannes-Agen (46-3), Aurillac-Carcassonne (30-23), Grenoble-Béziers (19-21)

Classement de la Pro D2

Après 7 journées, Mont-de-Marsan s’installe seul en tête au classement, tandis que Bayonne descend à la 4e place. Colomiers confirme ses ambitions et Oyonnax monte en puissance. Derrière, Vannes se ressaisi, alors qu’Agen descend aux enfers.

  • Qualification directe : Mont-de-Marsan (28), Colomiers (27)

  • Qualification pour les barrages : Oyonnax (24), Bayonne (24), Montauban (21), Nevers (19)

  • Milieu de classement : Provence (18), Béziers (18), Aurillac (17), Grenoble (15), Rouen (13), Narbonne (11), Carcassonne (10), Bourg (8)

  • Relégation : Vannes (7), Agen (4)

8e journée de Pro D2

Jeudi 21 octobre : Montauban-Mont-de-Marsan (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 22 octobre : Bayonne-Provence, Béziers-Colomiers, Rouen-Oyonnax, Agen-Aurillac, Bourg-Narbonne (19h30) ; Nevers-Grenoble (20h45, Canal+ Sport)

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.