Abonnez-vous
Publié le

A Tarbes, on apprécie leurs trottinettes et longboard électriques

Thibault Boitier et Quentin Gayri ont lancé Roule Out pour des déplacements gain de temps en plus d’être éco-responsables…
Ils sont amis depuis leur rencontre au lycée Théophile Gautier de Tarbes. À l’époque déjà, ils avaient l’envie de créer ensemble quelque chose. Mais quoi ? L’avenir passera par là.

Chacun poursuit ses études – commerce à Toulouse Business School pour Thibault, master en ingénierie électrique et informatique industrielle pour Quentin – tout en gardant le contact, et en cherchant toujours une idée pour concrétiser leur souhait d’association.

Elle se présentera un jour sans crier gare, alors que tous deux, pris dans les embouteillages, discutent au téléphone, et râlent – comme tout bon conducteur qui se respecte – de se retrouver une fois de plus coincés dans les files de voitures qui n’en finissent pas.

“Elle”, c’est une trottinette électrique qui se joue de tout, dépassant allégrement les automobilistes, qui pour le coup abandonneraient bien leur véhicule pour en faire autant. Eurêka, bingo ! L’idée venait de naître : introduire ce moyen de locomotion dans des villes à taille humaine, qui n’échappent pourtant pas à ce phénomène récurrent au moment de l’embauche et de la sortie des bureaux.

« On a senti qu’il y avait quelque chose à faire en ce sens. Cela nous permettait enfin de mettre en commun nos domaines de compétences complémentaires, tout en nous engageant pour l’environnement, explique Quentin. Nous avons étudié le marché, cherché un fournisseur, avant de créer la société en février 2021. La commercialisation a commencé mi-juillet ».

S’ils gardent l’espoir de travailler avec un fournisseur local (ou tout au moins d’Occitanie), pour créer un produit “made in Pyrénées”, c’est en Hollande qu’ils trouveront leur bonheur, ajoutant par la même occasion les longboards électriques. « Ça plait beaucoup, notamment sur la Côte atlantique, mais c’est plutôt pour les loisirs et un public averti ».

Dans la gamme de leurs trottinettes, la Roule Out, star des déplacements avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 30 kilomètres, et la Mankeel (jusqu’à 25 kilomètres). En plus de se déplacer plus facilement que les voitures (la vitesse moyenne des automobilistes en ville étant de 15,2 km/h), elles évitent de faire grincer les dents à chaque plein d’essence et de fulminer au moment de trouver une place pour se garer. On peut même les ranger discrètement dans un appartement, contrairement aux vélos qui encombrent un peu le couloir, quand même…

Une idée en entraînant une autre, les deux associés envisagent de présenter une petite moto électrique pour les fêtes de fin d’année, avec commercialisation d’ici l’été prochain.

« Elle pourra rouler jusqu’à 50 km/h, comme les scooters que l’on peut voir en ville, mais avec un design plus “biker” » confie Quentin.

Grâce à leur stock en dépôt-vente à Saint-Lary, ou consultable directement sur leur site Internet, les délais de livraison ont été considérablement raccourcis, ce qui les rend plus compétitifs. Il faut compter entre 300 et 350 € pour devenir propriétaire d’une trottinette électrique, et “gagner” ainsi une semaine de temps libre, en échappant aux embouteillages annuels…

Informations sur le site internet de Roule Out à Tarbes

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

La passion du Terro’Art à Tarbes

Les 25 et 26 septembre, plus de 80 producteurs et artisans d’Aquitaine et d’Occitanie seront réunis sous la Halle Marcadieu, pour un week-end gourmand et talentueux...