Abonnez-vous
Publié le

INFO INCONTOURNABLEAéroAdour, un salon pour éclairer les métiers de l'aéronautique

Mis en place pour la première fois en 2009, sous l'impulsion de l'association Pau Wright Aviation, ce salon est devenu incontournable pour les entreprises du secteur de l'aéronautique et pour les jeunes et demandeurs d'emplois qui visent ce secteur riche.
Les visiteurs sont rassemblés dans le hall de l'aéroport de Pau pour le salon AéroAdour 2018.
Cette année, le salon se tiendra le mercredi 16 novembre. Déjà une quarantaine de structures sont attendues dans le hall de l'Aéroport Pau-Pyrénées, pour fêter le grand retour de l'événement après 4 ans d'absence.

En 2009, nous célébrions les 100 ans de l'ouverture des premières écoles d'aviation, à Pau. Une date que les membres de l'association Pau Wright Aviation (PWA) voulaient rendre encore plus spéciale, avec l'organisation d'un événement en son honneur. « Nous avons organisé un meeting aérien. Et puis, comme l'aviation ce ne sont pas que des avions dans le ciel, nous souhaitions aussi mettre en avant les professionnels de l'aéronautique », explique Bernard Vivier, président de l'association PWA.

« La région paloise est un bassin d'emploi considérable dans l'aéronautique. Il y a beaucoup d'entreprises, dont une majorité sont des PME. C'était donc un bon moyen de mettre un peu de lumière sur eux, de les faire connaître, et de susciter l'intérêt des jeunes et des demandeurs d'emploi. ».

Une initiative qui prend encore plus de sens aujourd'hui, dans une ère où l'aéronautique redécolle (avec mauvais jeu de mots) et où le rythme des grands industriels ne peut être suivi par les plus petites structures. « Les sous-traitants ont du mal à suivre la cadence, ils ont aujourd'hui besoin de bras ! Or, trop souvent, ils ne trouvent pas le personnel dont ils ont besoin localement. C'est dommage, parce que l'on a pourtant tout ce qu'il faut ici. Il faut juste que les jeunes soient plus au courant de ce qui existe, et ce salon est là pour ça ».

Depuis 2014, le salon AéroAdour est devenu un véritable forum des métiers de l'aéronautique. « Avant, le 5e RHC de Pau nous ouvrait ses portes pour le salon. Mais avec les attentats de 2014 et les mesures qui ont suivi, ce n'était plus possible. C'est à l'Aéroport Pau-Pyrénées que nous avons trouvé refuge, avec l'aide de l'UIMM Adour et de la CCI Pau-Béarn ».

L’objectif est vraiment de mettre l’information à portée du visiteur  

Pendant une journée, une quarantaine d'exposants investissent donc le hall de l'aéroport. On y retrouve aussi bien des entreprises que des organismes publics et des établissements scolaires. « L'objectif est vraiment de mettre l'information à portée du visiteur. Que ce soit un étudiant à la recherche de son cursus, d'un enfant qui rêve de devenir pilote de chasse, ou d'un demandeur d'emploi qui cherche un poste. Le tout dans une ambiance aéronautique, puisque l'aéroport fonctionne normalement, et une valse aérienne s'opère donc naturellement »

Tout ou presque est abordé durant cette journée, des différents emplois disponibles dans l'aéronautique aux formations nécessaires pour y arriver, en passant par les difficultés et problématiques actuelles. « Cette année, nous allons par exemple parler de l'écologie et de l'aéronautique verte. Nous ne souhaitons pas passer de sujet sous silence, au contraire, l'idée est de montrer la réalité des métiers de l'aéronautique ».

L'une des méthodes est le « flash info métier ». « C'est un exposé d'une vingtaine de minutes. Il va y en avoir beaucoup durant toute la journée. Le but c'est que cela s'enchaîne, que les visiteurs puissent avoir le maximum d'informations en un minimum de temps. Et ensuite, en cas de besoin, ils peuvent revenir vers les structures concernées via leurs stands dans le hall ».

Cette année, c'est le mercredi 16 novembre que se tiendra le 6e salon AéroAdour, de 9h à 17h, en entrée libre. « C'est tout public ! Cela fait depuis 2018 que l'on n'a pas eu de salon, alors je pense que les gens vont aimer s'y retrouver. On attend du monde, et un bon nombre de structures ont déjà montré leur intérêt à participer, et on espère en voir d'autres encore se manifester, pour montrer la diversité des métiers de l'aéronautique. On a hâte ! », conclut Bernard Vivier. Vous aussi ? Alors rendez-vous en novembre pour reparler de ce salon...

Voir le site du salon "AéroAdour"

Timothé Linard

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi