Abonnez-vous
Publié le

VICTIME DE SON SUCCÈSBayonne est prise d’assaut à de multiples occasions

Alors que le débat est ouvert autour des Fêtes, la Foire au jambon a dû changer ses dates et le marché de Noël a frôlé la saturation ce samedi.
VICTIME DE SON SUCCÈS – Bayonne est prise d’assaut à de multiples occasions

Samedi dernier, le lancer des lanternes a été annulé au dernier moment en raison de la météo, mais un flot de visiteurs, notamment espagnols, avait déjà déferlé sur les bords de la Nive et de l’Adour. Embouteillages monstres…

Il faut dire que nos voisins ne demandent qu’à venir se balader sur la côte basque pendant leurs vacances de l’Imaculada, d’autant plus que les stations de ski sont en attente d’or blanc. Le lancer des lanternes a été décalé au samedi 16 décembre à 19h30 et ce sera le dernier, pour des raisons de sécurité.

Quant à a 561e Foire au jambon de Bayonne, elle s’ouvrira le jeudi 4 avril prochain et durera jusqu’au dimanche 7, évitant soigneusement Pâques et les vacances scolaires, afin de s'épargner une affluence... trop forte. C’est du moins l’espoir des organisateurs : un paradoxe !

La Ville veut poursuivre ses échanges avec les professionnels, les cafetiers-restaurateurs, les peñas, autour de cette foire « afin d’oeuvrer à l’organisation de l’évènement le plus respectueux possible de cette manifestation et de l’esprit qui l’anime ».

Comme pour les fêtes, la remise en question est à l'ordre du jour pour ne pas se laisser déborder mais aussi pour préserver une vraie identité.

Bon plan !

Commentaires (1)


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

JEAN-MARC MELLIER
il y a 6 mois -
Bayonne, comme, par ailleurs, la Côte Basque, sont devenus infréquentables, pour nous, originaires de cette belle région. Les fêtes de Bayonne : une horreur, une gabégie, tentes sur les rond-points, ou ailleurs, saletés, incivilités, bagarres, meurtre, accidents irresponsables, beuverie, insécurité : je n'avais jamais vécu cela. Donc, nous les locaux, nous en sommes arrivés, depuis plusieurs années, à nous rassembler dans des endroits fermés. C'est ainsi et c'est dommage. Chaque évènement, aujourd'hui, est un gâchis : incivilités, engeance décérébrée, ... Honte à nos élites incompétentes et irresponsables, lesquelles se battent plus pour leur pouvoir et leurs privilèges, en écartant d'une main, le bien-être des citoyens. Tout cela finira mal, désastreusement!