INDEX

Orphée et Eurydice dans le cadre grandiose de Gavarnie

Le 10 Juil. 2018

C’est l’un des rendez vous incontournable de l’été. Un spectacle vivant contant la plus belle histoire d’amour de la mythologie grecque…

Rubriques :

Comme chaque année depuis 33 ans, le cirque grandiose et majestueux de Gavarnie, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, sert de théâtre à ciel ouvert. Dans ce décor naturel du plateau de la Courade, à 1.450 mètres d’altitude, les artistes vont prendre possession des lieux pendant quelques jours.


Comme nous en avons déjà parlé, cette année, on jouera « Orphée et Eurydice ». Un spectacle vivant contant la plus belle histoire d’amour de la mythologie grecque qui, au même titre que Roméo et Juliette ou Tristan et Yseult, s’inscrit au delà de la mort. Elle sera interprétée tous les soirs, du mardi 24 juillet au dimanche 5 août, par la compagnie du Théâtre Fébus, créée par Bruno Spiesser.

Orphée est un mythe. Mais il est inséparable de sa muse Eurydice. Leur histoire n’est pas la plus connue des grands mythes grecs tels qu’Oedipe, Thésée ou Antigone, mais sa dimension poétique la rend la plus attachante.

 


Pour la majorité des gens, Orphée est celui qui ne doit pas se retourner sur sa bienaimée qu’il est allé chercher aux Enfers. C’est une affaire entendue ! Mais Orphée est bien plus que cela. Il incarne la musique, la poésie et le chant et par son art, il sublime l’amour qu’il a pour sa bien-aimée.

Orphée et Eurydice, oeuvre poétique, infernale et amoureuse, sera portée à la scène par un contre-ténor lyrique, 5 comédiens, 5 danseuses professionnelles et un musicien qui jouera en live. En alliant le théâtre, la musique et la danse, le 33ème Festival de Gavarnie s’adresse une nouvelle fois à tous les publics.

Cette création originale et moderne à partir du mythe d’Orphée fera corps avec le décor grandiose et majestueux du Cirque de Gavarnie. C’est un nouveau pari, une nouvelle prouesse artistique. Le spectacle démarrera en plein jour avec une scène de fête : le mariage d’Orphée et d’Eurydice. Puis viendra la nuit et le temps consacré au monde des enfers.

 


Le metteur en scène Eric Durand a souhaité apporter de la légèreté et du décalage dans ce spectacle. Ainsi, le chien Cerbère à trois têtes, sera représenté par 3 danseuses en tenue de biker avec un casque de moto et un tricycle…

Pour la 5ème année, la scénographie est confiée à Ruth Aguirre. Cette année, le public sera réparti de part et d’autre d’un long couloir de 26 mètres de long avec, en son bout, une scène de 72 m². Cette scène sera installée dans l’axe de la Grande Cascade de sorte que le public puisse, lorsque le spectacle commence et qu’il fait encore jour, profiter du magnifique spectacle du Cirque de Gavarnie.

Afin de symboliser les enfers, un important travail est mené pour que le couloir fasse corps avec l’histoire. La scénographe s’est inspirée de la célèbre oeuvre d’Auguste Rodin, La porte des enfers. 13 personnages en relief seront positionnés de chaque côté de la jupe du couloir, comme happant les artistes qui déambuleront dessus.

 


Sur la scène, le musicien Sylvain Oudart sera installé dans une bulle transparente. C’est la 1ère fois à Gavarnie qu’un musicien jouera en direct tout au long du spectacle. Ainsi, la musique sera omniprésente. Du lyrique en passant par la comédie musicale, rien n’est interdit.

12 artistes font donc partie de la distribution : Rodrigo Fereira, contre-ténor, interprétera Orphée ; Sabaline Fournier, danseuse classique, jouera Eurydice ; Vianney Oudart sera le musicien ; le Tarbais Simon Ferrari se mettra dans la peau de Hadés et Hyménée ; Rosalie Batantou tiendra le rôle de Perséphone et sera narratrice ; Bruno Spiesser, directeur artistique du festival, incarnera Charon et sera également narrateur. Les Hamadryades, le chien Cerbère, les Furies et les Ménades seront joués par Laurence Bernatas, Flora Duart, Sophie Gamba-Lautier et Marie Rodriguez. Fréderic Garces qui joue Aristée et Emma Spiesser dans le rôle de Talhie complètent la distribution.

 


L’organisation d’un tel événement culturel dans un endroit aussi magnifique impose des contraintes sur le plan environnemental. Pas de gradin, ni de grande scène. Les volumes des implantations de matériel ainsi que le logement des comédiens sont réduits à leur strict minimum. L’utilisation d’équipements basse consommation, d’éclairage de scène par LED et la production d’électricité grâce à des groupes électrogènes au diesel végétal sont favorisées.

Quelques renseignements pratiques pour se rendre sur place et profiter au mieux du spectacle. Réservation sur www.festivaldegavarnie.festik.net. Tarifs : adulte, 23 euros ; étudiants et demandeurs d’emplois, 15 euros ; jeunes de 6 à 18 ans, 10 euros ; gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

 


Un conseil et une astuce pour finir. De Gavarnie jusqu’au site du spectacle, comptez 1/2h de marche. Le retour se fait à la lueur des flambeaux. Prévoyez des vêtements chauds.

Si vous arrivez à Gavarnie après 16h, passez à l’Office du Tourisme. Sur présentation de votre billet d’entrée vous bénéficierez du parking gratuit.

Informations sur le site internet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *