Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

A Lannemezan, Mécamont Hydro relève tous les défis

L’entreprise créée par Hervé Blanchard, puis reprise par Pierre Zerbini et Stéphane Arné, enchaîne des réalisations exceptionnelles du téléphérique de Brest à l’hyper-belvédère du Pic du Midi…
Le 26 novembre prochain, Mécamont Hydro et les 80 collaborateurs vont fêter les 40 ans de la société, avec déjà de superbes chantiers à son palmarès et de nombreux projets dans les tiroirs.

1981. C’est la naissance de Mécamont à Lannemezan, non loin de l'autoroute. Neuf ans plus tard, elle deviendra Mécamont Hydro qu'en 1990. Au départ, une spécialité, les remontées mécaniques, qui leur permettent d'installer leur technicité, avant de développer des activités parallèles dans les domaines des installations hydroélectriques, de l'industrie, ou des transports par câble urbain. Avec la filiale de Mécamont Hydro, Tec Cables Bourg, spécialisée dans les câbles acier, en France ou à l'étranger.

Le point fort de ces sociétés, c'est un accroissement d'activités qui ne s'est jamais fait au détriment de leur fonctionnement, et de leur réactivité, qui est celle d'une PME régionale.

Celle qui veut rester une entreprise familiale compte avec une équipe de 80 salariés, ingénieurs, techniciens, mécaniciens, dessinateurs, soudeurs, usineurs, automaticiens, cordistes, compétents, expérimentés et motivés. Si ça chauffe, alors des intérimaires et saisonniers viennent gonfler les rangs.

Ici, la devise, c'est savoir et savoir-faire, mais aussi savoir-être, entre connaissance et action. L’entreprise bigourdane a acquis une solide réputation, avec notamment quelques références majeures, comme la construction du premier téléphérique urbain français à Brest.

Elle a assuré également la maintenance de célèbres funiculaires, dont celui de la Butte Montmartre à Paris. Élément incontournable du glamour parisien, il s’est offert une cure de jouvence du côté de Lannemezan. Mécamont Hydro a également pris soins de ceux du Pic du Jer à Lourdes, de Pau, d’Evian, de Rocamadour ou de Grenoble.

Autre performance à son actif, la construction de l’hyper-belvédère du Pic du Midi : une passerelle s’avance dans le vide offrant un panorama exceptionnel aux amateurs de sensations fortes. Un magnifique « Ponton dans le ciel ».

Parmi les chantiers en cours : des travaux à la centrale hydroélectrique d’Eget, une nouvelle télécabine à Luchon, un portique pour les moteurs d’avions à Tarmac Aerosave, sur l’aéroport de Tarbes-Lourdes. Mécamont Hydro prépare aussi de nombreuses innovations pour être encore plus performante dans les années à venir.

Informations sur le site internet de Mécamont Hydro à Lannemezan

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.