Abonnez-vous
Publié le

AGTP, l’expérience des grands groupes, la souplesse d’une entreprise familiale

À Juillan, Alves Génération Travaux Publics poursuit sa route débutée il y a dix ans par Jean, le père, et son fils Thibault. Depuis, la famille s’est agrandie.
Jean Alves aux côtés de sa fille Pauline
Jean Alves et sa fille Pauline
AGTP
Chez les Alves, les travaux publics font partie de l’ADN et se transmettent de génération en génération. Après Jean et Thibault, Pauline, la fille de Jean, a rejoint l’entreprise il y a trois ans, et plus récemment, son conjoint.
AGTP

Pour avoir travaillé pour les plus grands groupes à l’image de la SCREG – devenue Colas – et Guintoli, où il a fini en tant que conducteur de travaux sur des projets d’envergure, Jean Alves est particulièrement connu dans le milieu. « Mon père a participé notamment au chantier de déviation d’Avezac, aux campagnes d’enrobé des stations de ski de Loudenvielle, à l’aménagement du centre-ville de Saint-Lary, de la rue Maréchal Foch à Tarbes… » souligne Pauline, qui s’occupe de la partie administrative et commerciale de l’entreprise.

AGTP

Au fil des ans, il acquiert une expérience en béton, mais cela ne l’empêche pas de constater qu’avec le temps, les relations avec la clientèle ont un peu tendance à se distendre. En 2014, il fait le choix d’ouvrir sa propre entreprise, aux côtés de son fils Thibault qu’il a formé et qui est déjà installé à son compte.

« La force d’AGTP tient au fait que l’on peut s’occuper aussi bien de petits chantiers que de gros chantiers grâce à l’expérience de mon père, et de celle d’un conducteur de travaux qui a un parcours similaire et a rejoint l'entreprise. Particuliers, professionnels, communes, nous avons un large panel de clients, et nous répondons même aux appels d’offres publics. Nous avons par exemple rénové les extérieurs de la résidence Lannedarré de Lourdes pour l’OPH65, qui compte 3 000 m² de parking. En fait, notre gros avantage, c’est de bénéficier de l’expertise de grands groupes, tout en restant une petite entreprise de proximité très réactive. »

Si enrobé, béton désactivé, pavé et goudronnage font partie des prestations proposées par AGTP depuis des années, c’est aujourd’hui un nouveau revêtement qui est en train de se développer, sous la houlette du conjoint de Pauline. Il s’agit de la résine moquette de pierre, « un mélange de granulat de marbre avec une résine polyuréthane pour les terrasses, qui remplacera à terme le carrelage. »

AGTP

Avec une vingtaine d’employés, la petite Bigourdane qui a tout d’une grande fait parler d’elle non seulement sur ses propres terres, mais aussi sur les Pyrénées-Atlantiques ou le sud du Gers.

« Notre ambition, c’est de pérenniser l’entreprise en continuant à satisfaire la clientèle en répondant à ses attentes, qu’il s’agisse de petits ou de gros chantiers. Nous travaillons avec le même soin quels qu’ils soient… ».

Voir le site

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire