Abonnez-vous
Publié le

GENS D'ICICéline Aviani, un soleil dans la nuit

Alors que doit sortir avant la fin de l’année “I”, son premier EP, la chanteuse gersoise nous invite à la découvrir avec son titre “La Nuit”.
Photo portrait de Céline Aviani
Il y a chez cette jeune femme de 27 ans une part artistique évidente, qu’elle porte en elle depuis sa plus tendre enfance. Originaire de Fleurance, Céline Aviani a débuté le piano à l’âge de six ans, avant d’enchaîner avec la danse, puis le théâtre au lycée Maréchal Lannes de Lectoure.

« Au départ, je voulais être conservatrice du patrimoine », raconte-t-elle, rayonnante d’énergie. « Il se trouve qu’avec deux amies du lycée, nous avions monté une comédie musicale, “La Boîte à Musique”, qui est devenu un projet rassemblant une soixantaine d’élèves. J’ai adoré la vitalité et la force qui se dégageaient de ce collectif ».


Lorsqu’elle part à Toulouse poursuivre ses études en histoire de l’art, la musique lui manque déjà. Sa mère lui conseille alors de s’inscrire à la chorale du Conservatoire tout proche. Céline fera mieux : elle passera le concours d’entrée, et intègrera le Conservatoire en Musiques Actuelles.


« J’y ai découvert l’écriture, la composition, j’ai commencé à me rendre compte que je pouvais poser mes mots et créer mes propres mélodies. J’ai compris alors que chanter était plus qu’une passion, c’était le métier que j’avais vraiment envie de faire ».


En arrivant à Paris où elle exerce en tant que Conseillère Principale d’Éducation, elle s’inscrit en parallèle dans une école de comédie musicale pour y suivre des cours du soir pendant un an, de façon à y acquérir plus de compétences diverses.
Elle se produira même au théâtre La Cible à Pigalle pendant trois mois. « J’avais besoin de sentir que je faisais grandir mon projet, c’était important pour moi de continuer à le nourrir ».

Elle participe au festival Off de Jazz In Marciac en 2017, et cumule plus de 150 concerts dans tout le Sud-Ouest.

Le “petit” coup de main du destin, venant couronner tous ses efforts, se présentera durant le confinement de mars 2020, sous la forme d’une prise de contact avec le chanteur Brice Conrad, qui la remarque sur les réseaux sociaux. « Il m’a dit : ton profil m’intéresse, est-ce que tu as des compositions ? Je sentais que cela allait donner une plus grande dimension à mon travail, j’étais tellement heureuse !... ».

C’est lorsque j’ai compris que je voulais être artiste que l’idée de cet album m’est apparue.

Effectivement, la rencontre va se concrétiser par la sortie d’un premier titre sur les plateformes musicales, le 6 mai dernier. “La Nuit”, au rythme pop entraînant, évoque les rêves qui sommeillent en nous, à travers son expérience.


« Je compose actuellement mon premier EP, qui sortira d’ici la fin de l’année. C’est lorsque j’ai compris que je voulais être artiste que l’idée de cet album m’est apparue. Je vais y raconter une grande partie de mon histoire, même si dans la vie je suis plutôt discrète. Une chanson parlera de mes racines, de ma famille, de l’héritage qu’on me laisse et que je vais devoir travailler, transformer, jusqu’à trouver ma voie, et dire ce que je suis venue y vivre. C’est un peu une quête identitaire, et ce sont des questions que l’on se pose tous… ».


Son premier EP s’appellera “I”. Un drôle de nom que Céline explique par le fait qu’il porte une double lecture : “i”, ou “1”. 1 comme le premier chapitre de l’histoire d’une jeune Fleurantine radieuse, devenue auteur, compositrice et interprète, pour mieux toucher le cœur des gens…

Page Facebook Compte InstagramCompte TIKTOK Compte Twitter

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

EN VRACLe grand bazar de l’info

On recrute dans les vignes du Béarn - Basket Landes joue la Belle. – L’Elan Béarnais en route pour un quart. – Le Bal des Restos à Guéthary. - Le marathon de Biarritz cherche des bénévoles.