Abonnez-vous
Publié le

ÉVÉNEMENT - Le championnat du monde de WTCR en Béarn

Ces 16 et 17 octobre, le circuit de Pau-Arnos accueillera cette épreuve phare des voitures de tourisme. Un retour très attendu depuis plus de 10 ans...
C'est pour compenser l'annulation de la tournée asiatique que les organisateurs de ce championnat du monde se sont tournés vers l'Europe et particulièrement vers le Béarn. Avec lui, le WTCR (World Touring Car Cup) amène le Pure ETCR, le championnat international de voitures de tourisme électriques.

Que la surprise fut bonne de voir Pau-Arnos dans la liste des circuits européens sélectionnés. « Eurosport Events (le promoteur du championnat ndlr.) a lancé un appel d'offres », commence Bernard Teulé, fondateur et directeur du tracé béarnais. « Notre candidature a plu, et puis avec le WTCR venait le Pure ETCR, et pour nous, qui sommes très impliqués dans les énergies de demain, c'était une évidence de se positionner ! »

A lire : Le circuit de Pau-Arnos dans une nouvelle dimension innovante.

Plutôt typé moto, et dans un style très old-school, le circuit de Pau-Arnos a dû être mis aux normes FIA. « Un inspecteur de la Fédération est venu pour nous indiquer tout ce qu'il y avait à faire. Cela s'est majoritairement orienté vers la sécurité, devant les postes de commissaires, mais également en bord de piste ».

Ainsi, près de 5.000 pneus ont été livrés sur le circuit pour renforcer la sécurité, ainsi que des rails supplémentaires. « Pour les infrastructures, nous avons installé un étage au-dessus des stands, avec un coin pour la presse et quelques bureaux ». Des installations qui resteront par la suite.

« Pour nous, cela représente beaucoup de travail en très peu de temps ! Préparer un tel événement, et une première finale internationale pour le Pure ETCR, c'est quelque chose que l'on fait normalement sur 6 mois ou 1 an. Nous, nous avons dû être prêts en quelques semaines seulement ».

Avec tous ces aménagements, le circuit passe donc dans une nouvelle dimension, puisqu'il se retrouve inscrit en Grade 3 au rang de la FIA (Fédération internationale de l’automobile), au même niveau que son homologue urbain : Pau-Ville.

« Cela apporte forcément de la visibilité sur le circuit et sur tous nos projets. C'est un coup d'une fois, c'est impossible de s'inscrire dans la durée avec ce championnat tant les coûts sont importants. Mais, cela a déjà attiré à Arnos des équipes, notamment de Formule E. Nous faisons en sorte que ce soit une réussite technique », conclut le président.

Un retour en terre béarnaise…

La dernière fois que ce championnat du monde posait ses valises dans la région, c'était en 2009, à Pau-Ville.  « C'est vraiment un plaisir de venir à Pau-Arnos. Le WTCC (ancien nom du WTCR ndlr.) a connu de très belles heures à Pau, on a hâte ! », explique Xavier Gavory, directeur du WTCR et du Pure ETCR.

Et c'est un moment partagé par les fans et les pilotes, qui ne sont plus venus rouler en France depuis 2016. « Depuis que je participe à un championnat du monde, je n'ai jamais roulé en France », précise Yann Ehrlacher, champion du monde en titre. « La dernière fois que le championnat est venu à Pau, je devais être en CP, c'est tout dire ! »

Yvan Muller

Tous semblent ainsi impatients de pouvoir avaler la piste béarnaise, sans une petite once de questionnement quant aux départs. « C'est un circuit vallonné et étroit. Lâcher 25 furieux en bataille pour la victoire ici, çà va être assez chaud ! », reprends Yvan Muller, 4 fois champion du monde de la discipline.

John Filippi, pilote en Pure ETCR, assure lui aussi que le spectacle sera au rendez-vous : « Mon début de saison a été assez difficile, mais nous avons beaucoup travaillé depuis la dernière manche pour pouvoir donner le maximum ici. Nous allons tout faire pour que ce soit la meilleure course de notre saison ! ».

Jean-Karl Vernay

Avec pas moins de 5 représentants français en piste, les quelques 2.000 spectateurs attendus devraient être ravis. « On espère bien sûr entendre une Marseillaise ! Une victoire en France, devant son public, a toujours une saveur particulière ! », se réjouit Xavier Gavory. Et pourquoi pas pour Jean-Karl Vernay, en lutte pour devenir champion du Pure ETCR.

En tout, trois disciplines seront présentes les 16 et 17 octobre prochains pour ce week-end de courses. Il y aura donc le WTCR et le Pure ETCR. Ce dernier disputera d'ailleurs sa toute première finale, et le titre sera donc décerné en terre béarnaise. Quant à la Twin'Cup, catégorie très disputée et très abordable, elle assurera aussi le spectacle.

« Pour tous ceux qui ne connaissent pas, n'hésitez pas à venir ! », conclut Yvan Muller. Et nous, nous rajoutons : même si vous connaissez, venez !

Programme et billetterie sur le site du circuit de Pau-Arnos.

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.