Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

BASKET LANDES - Championnes de France au cœur énorme

Le club, basé à Mont-de-Marsan, a décroché son premier titre en Ligue féminine : toute la Chalosse est à l’honneur, mais aussi la Bigorre avec la capitaine Céline Dumerc…
BASKET LANDES DUMERC
C’est un moment historique pour tout le basket landais et une consécration pour cette terre sacrée de la balle orange qui a fait naître tant de talent comme les frères Gadou et la famille Fauthoux.

Avec leur cœur et leurs tripes, les Landaises sont donc allées chercher leur premier titre de champion de France face à l’armada de Montpellier (72-64). C’est le couronnement d’une saison exceptionnelle qu’elles ont longtemps dominé avant de terminer la saison régulière à la 3e place.

« On ne peut pas se dire qu’on va être championne de France… C’est notre rêve depuis dix ans, on essaie de faire toujours mieux, mais le Graal est difficile à avoir. Avec cette équipe, on savait qu’on pouvait, elles y ont cru, elles ont tout donné, elles vont le chercher et c’est magnifique pour les gens » s’est réjoui Julie Barennes, l’entraîneure lot-et-garonnaise de Basket Landes.

La montée en puissance de ce club, qui a pris naissance à Eyres-Moncube, avant de s’installer à Saint-Sever puis à Mont-de-Marsan, est largement due à « Caps », l’emblématique meneuse originaire de Tarbes. « C’est barjot, je n’ai même pas de mot, c’est un truc de malade, c’est au-delà de l’imaginable. J’en ai gagné des titres dans ma carrière, mais celui-là, c’est le plus inattendu. Il y avait des équipes meilleures que nous dans ce championnat, mais on avait un cœur énorme, on avait un truc incroyable cette année. Je suis tellement fière pour le club, il le mérite. »

La Bigourdanne, à 38 ans, affiche un palmarès exceptionnel avec notamment 262 sélections avec l’équipe de France. Elle a engrangé de nombreux titres : championne d’Europe (2009), médailles d’argent européenne (2013, 2015, 2017) et médaille de bronze européenne (2011) ; médaille d’argent aux JO de Londres (2012). Caps a également décroché 6 titres de championne de France avec Bourges (2006, 2008, 2009, 2012, 2013 et 2015).

Céline Dumerc, va disputer une 20e saison (et dernière) en Ligue Féminine, tout en assurant la fonction de manager générale de l’équipe de France pendant les compétitions internationales. Elle aura l’occasion de passer le flambeau à la jeune meneuse internationale landaise, Marine Fauthoux (fille de Fred, natif d’Horsarrieu), prêtée par Lyon, après avoir fait ses classes à Tarbes. A noter que Marine a été draftée en WNBA, le 15 avril dernier, en 29e position par le Liberty de New York.

Après avoir éliminé l’ogre lyonnais en demi-finale, Basket Landes est allé chercher le premier sacre de leur histoire face aux redoutables Gazelles de Montpellier, avec en prime une qualification pour l’Euroligue.

Outre l’expérience précieuse de Céline Dumerc à la baguette, l’ailière tricolore Valériane Vukosavljevic (16 pts, 9 rbds) a largement contribué à cet enchaînement victorieux, avec Miranda Ayim, Katherine Plouffe et Ana Suarez.

Dans un match très serré jusqu’à la pause (29-29), les filles de Julie Barennes ont su progressivement mettre la main sur les débats grâce à une constance remarquable et une capacité à être décisives aux meilleurs moments, comme dans le money-time avec de gros tirs primés de Céline Dumerc et Valériane Vukosavljevic, évidemment.

Les deux pépites de Basket Landes n’auront pas le temps de souffler puisqu’elles ont rendez-vous avec les Bleues, dès ce lundi, pour préparer le prochain Euro. La phase de poule se déroulera à Strasbourg, du 17 au 23 juin, avec au menu des Françaises la Croatie, la République Tchèque et la Russie. La phase finale est prévue à Valence, du 24 au 27 juin.

Les marqueuses : Vukosavljevic (16), Ayim (11), Paget (10), Turcinovic (8), Suarez (7), Plouffe et Chery (6), Dumerc (5), Gaye (4), Jovanovic (2)

Informations sur le site internet de Basket Landes, cliquez ici

Quelques images de la demi-finale

[gallery ids="140927,140926,140925,140923"]

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi