Abonnez-vous
Publié le

OCCTAV, pour faciliter la cession-transmission des entreprises

Pour accompagner les cédants et les repreneurs d’entreprises, les présidents des trois chambres consulaires du Gers ont renouvelé leur engagement dans ce dispositif pour la période 2022-2024.
Les présidents des trois chambres consulaires du Gers lors de la signature du dispositif OCCTAV
Bernard Malabirade, Rémi Branet et Philippe Archer lors de la signature OCCTAV
Il s’appelle OCCTAV, et représente l’acteur central destiné à faciliter le “passage de témoin” entre les chefs d’entreprise et leurs successeurs, afin de maintenir les activités et les services indispensables aux populations en territoires ruraux.

Initié par les chambres d’Agriculture, de Commerce et d’Industrie, de Métiers et de l’Artisanat en Occitanie, avec le soutien financier de partenaires (Europe, Région, BPI France), ce dispositif d’accompagnement vise à identifier les entreprises à reprendre, et à chercher des repreneurs afin de les mettre en relation, tout en assurant le suivi. Il oriente également les porteurs de projets vers les bons interlocuteurs.

« Dans le Gers, la plupart des chefs d’entreprise ont plus de 55 ans, nous sommes là pour les conseiller et les accompagner dans cette transmission, qui se prépare idéalement trois à cinq ans à l’avance » souligne Philippe Archer, président de la chambre des Métiers et de l’Artisanat. « C’est un enjeu considérable car, en artisanat par exemple, ce sont 3 000 emplois qui sont concernés ».

Privilégier le projet du repreneur

Pour Bernard Malabirade, président de la chambre d’Agriculture, la problématique vient surtout d’une transmission hors cadre familial et la difficulté à faire “matcher” la rencontre. « Il faut aussi privilégier le projet du repreneur, et accepter qu’un jeune ait ses propres envies. La pièce de théâtre “Droit dans mes bottes” en est un très bon exemple. Ce qui est précieux, c’est ce qui existe et que l’on peut faire durer. Je tire d’ailleurs mon chapeau au travail des techniciens accompagnants qui est remarquable ».

Côté chambre de Commerce et d’Industrie, la transmission/reprise d’entreprise représente également un enjeu majeur économique et social dans lequel elle s’engage à fond. « Nous avons signé un partenariat avec l’Association des Experts-comptables pour aider les cédants, nous organisons régulièrement des réunions d’information pour les porteurs de projet de création ou reprise, des journées de formation… Il y a eu également en novembre dernier les Rencontres de la Transmission Reprise organisées par les trois chambres consulaires, qui seront renouvelées tous les ans » explique pour sa part Rémi Branet.

Difficultés à céder sa place d’un côté, peur de ne pas avoir les compétences nécessaires ou les capacités financières de l’autre… Chaque chambre a son dispositif pour rassurer et faire en sorte que tout se passe au mieux en accompagnant et orientant les candidats concernés.

Entre 2019 et 2021, 743 personnes ont été reçues dans le cadre OCCTAV, qui a permis 44 mises en relation, et 36 reprises pour 122 emplois dans le département du Gers.

Marielle Fourcade

Commentaires (1)


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

Franck ALLARD LATOUR
il y a plus d’un an -
A votre disposition pour vous aider dans la transmission de vos entreprises via nos plateformes digitales qui fluidifient le process, et permettent de capter des repreneurs parfois hors des territoires. déposer une annonce ou trouver des repreneurs : https://www.reprisetransmission.fr/entreprises-a-vendre.aspx mais aussi pour estimer la valeur votre société https://www.valorisation-societe.fr/blog/reprise-entreprise.aspx Votre bien dévoué Franck