Abonnez-vous
Publié le

Quand la résine fait revivre les villages du Nord de l’Espagne

Grâce au renouveau de l’exploitation de la gemme dans la province de Soria en Castille-et- León, les campagnes se repeuplent. Une ouverture pour le massif landais ?
Quand la résine fait revivre les villages du Nord de l’Espagne
Avec 60.000 tonnes par an, l’Espagne était l’un des premiers producteurs mondiaux de résine de pin. Mais dans les années 1970, cette activité a été progressivement abandonnée. Depuis 2010, la donne a changé.

La résine naturelle, à nouveau extraite des troncs des pins, profite de la montée des prix sur les marchés. Sa distillation permet d'obtenir de l'essence de térébenthine ou de la colophane, entrant dans la composition de nombreux produits, notamment dans la cosmétique, la chimie (adhésifs, encres d'imprimerie, peintures et revêtements), la pharmacie, les soins de santé, l’industrie alimentaire, les arômes et parfums, l’agriculture, etc.

La société Resinas Naturales, lancée fin 2010, à Tardelcuende (province de Soria), a largement contribué à ce renouveau. En deux ans, elle est arrivée à une production de 1.000 tonnes et a augmenté sa capacité pour pouvoir traiter 30.000 tonnes de résine.

Ce sont plusieurs centaines d’emplois qui ont été créés, tant au niveau de l’usine que sur le terrain avec les « resineros » avec des revenus leur permettant de vivre dignement. Ces derniers bénéficient d’un prix qui a doublé pour atteindre 1 euro le kilo. Aujourd’hui, on compte plus de 2.000 résiniers dans les forêts de pins en Castille-et- León.

Plusieurs communes se sont battues avec succès pour relancer cette production, avec comme conséquence directe l’arrivée de nouvelles familles dans les villages de la province

Afin de profiter de ce renouveau, des investissements ont été faits pour moderniser l’exploitation, et aller vers une activité plus durable. L’enjeu est de donner un fort potentiel à cette filière, allant de la collecte de la gemme jusqu’à la distillerie et la transformation pour les différents marchés.

Les resineros sont associés à l’amélioration de l’extraction de la résine en prenant soin des arbres tout en augmentant la production. Ils ont aussi un rôle essentiel dans l’entretien de la forêt qui est une composante écologique majeure, et la prévention des incendies.

Les différentes communes concernées ne comptent pas en rester là. Et cette nouvelle dynamique autour de la résine devrait permettre de développer des activités complémentaires autour du tourisme vert.

Une affaire à suivre qui pourrait peut-être donner des idées dans les Landes.

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

Camille Comellas et Cam Co Handmade

A Seignosse, la jeune Landaise recycle la résine utilisée pour les planches de surf pour fabriquer des objets du quotidien et de déco. Une approche originale qui marche...