Abonnez-vous
Publié le

Thermalisme et tourisme : une formidable opportunité pour Salies

Sous l’impulsion du groupe France Thermes, la cité béarnaise peut afficher de grandes ambitions avec une nouvelle modernisation des thermes accompagnée de la création d’un resort de haute qualité…
Si les Thermes de Salies-de-Béarn ont déjà retrouvé une belle vitalité et renoué avec de nouvelles perspectives de développement, sous la direction aussi efficace qu’éclairée de Chantal Manescau, la réouverture de l’emblématique Hôtel de France et d’Angleterre (devenu ruine) et la métamorphose de l’ancien village de vacances ouvrent de nouveaux horizons.

Depuis le 8 septembre dernier, le second opérateur thermal français est devenu le propriétaire de l’établissement béarnais. Et son président, Sylvain Sérafini a clairement affiché la volonté du groupe d’innover et d’investir fortement (26 millions d’euros) : « Dans une logique de partenariat avec tous les acteurs, France Thermes souhaite faire du 1er Resort Thermal et Touristique des Pyrénées-Atlantiques à Salies-de-Béarn une des références du tourisme de santé ».

Les thermes de Salies toujours plus loin…

Chantal Manescau, directrice de l’établissement thermal depuis 2011, a permis à cette institution de reconquérir une nouvelle jeunesse en s’appuyant sur un savoir-faire unique depuis plus de 150 ans.

Grâce à sa volonté de sans cesse aller de l’avant, la chef d’entreprise et son équipe ont révolutionné cette vielle maison au bord de l’asphyxie. Après une restructuration importante et la diversification des offres, le nombre de curistes annuels a fait un bond spectaculaire, passant de moins de 2.000 à 4.500 en 8 ans. Les thermes ont également surmonté une terrible épreuve avec les inondations qui ont ravagé la cité du sel en juin 2018, puis subi les fermetures imposées par la crise sanitaire.

Anticipation, gestion rigoureuse et capacité d’innovation sont les clés de ces performances qui ont permis aux Thermes de maintenir, malgré les épreuves, le beau niveau de fréquentation d’avant covid : 4.500 curistes par an, mais aussi 8.000 personnes pour le Spa thermal et 46.000 entrées au niveau des espaces aquatiques.

Chantal Manescau a basé ce développement sur une meilleure valorisation des qualités exceptionnelles des eaux salisiennes, une matière première précieuse. « Elles sont dix fois plus salées que l’eau de mer, plus salées même que celles de la Mer Morte en surface. Elles sont également riches de 26 oligo-éléments, dont le magnésium, le potassium, le calcium, le brome et le lithium aux vertus antalgiques, décontracturantes, sédatives sur les douleurs chroniques, décongestionnantes, reminéralisantes et stimulantes pour l’état général. Un vrai élixir de santé et de bien être ! »

La piscine thermale rénovée
Les Bains de la Mude

En effet, leurs propriétés thérapeutiques font la réputation de la station en rhumatologie, gynécologie ainsi que dans les troubles du développement de l’enfant. Et cette offre thermale a été judicieusement complétée par le Spa thermal « Les Bains de la Mude », détenant le secret de jouvence grâce à la bactérie halophile contenue dans la source salée unique au monde, à l’état de pureté extrême.

Les Thermes de Salies, bien positionnés dans le domaine de la prévention des maladies et les soins naturels, ont su innover pour devenir une référence au niveau de la santé, de la forme et du bien-être.

Mais cela ne se fait pas tout seul. « Nous avons mis en place une équipe de professionnels expérimentés pour proposer des soins dans des domaines très variés :  coaching sportif, ostéopathie aquatique, médecine esthétique, réflexologie plantaire, hypnothérapie, sophrologie énergétique… ».

« Avec 4.500 curistes par an, nous avons atteint un plafond de verre. C’est pourquoi l’arrivée de France Thermes est une véritable opportunité pour continuer de progresser et de positionner Salies-de-Béarn dans la cour des grandes stations. Les investissements considérables, qui sont programmés pour développer un resort thermal et touristique de premier plan, vont changer radicalement la donne », poursuit Chantal Manescau qui peut être satisfaite d’avoir largement contribué, depuis 2019, à convaincre le groupe d’investir aussi fortement à Salies.

Des perspectives inespérées pour Salies-de-Béarn et ses environs…

L'ancien Hôtel de France et d'Angleterre restauré

Chantal Manescau, qui vient d’être nommée directrice générale déléguée de France Thermes, pour assurer la mise en place et le développement du resort de Salies, a déjà basculé dans cette nouvelle aventure, aussi ambitieuse que complexe.

La réhabilitation de l’ancien hôtel de France et d’Angleterre et de la villa Rosita en résidence de tourisme de charme 4 étoiles, est le symbole de cette ambition. Cet élément majeur du patrimoine de Salies, devenu une ruine, va revivre. Pas moins de 12 millions d’euros vont être injectés pour mener à bien ce chantier. « La gigantesque façade va être démontée, pierre par pierre, pour être reconstruite à l’identique, tandis que derrière sera bâti un ensemble neuf. Le tout, sous le contrôle des Bâtiments de France. C’est un défi extraordinaire ».

Au printemps 2023, une résidence de charme 4 étoiles ouvrira ses portes dans cet ancien hôtel et son pavillon Rosita, avec 56 appartements totalement équipés avec cuisine, dont certains avec balcon ou terrasse : 28 studios, 22 deux-pièces et 6 appartements de luxe trois-pièces. Il est aussi prévu un restaurant avec terrasse, des salles de réunion, etc.

Une autre opportunité a été saisie par France Thermes, avec le rachat de l’ancien village Vacanciel au cœur de la cité. Il va être transformé pour laisser la place à un hôtel moderne et cosy (60 chambres), classé 3 étoiles avec une décoration inspirée du Béarn, comprenant un restaurant avec terrasse donnant sur une piscine extérieure ; ainsi qu’à une résidence de tourisme fonctionnelle, 3 étoiles (22 appartements).

La création de cette offre d’hébergement va permettre d’attirer des touristes et des curistes régionaux et extra-régionaux, qui pourront ainsi bénéficier de formules « tout-en-un » comprenant soins, hébergement, animation et restauration.

« Il s’agit d’un projet d’envergure pour la Ville de Salies-de-Béarn, qui va disposer d’une marque de destination à fort potentiel de développement. Il est porteur de perspectives très favorables pour le personnel comme pour les habitants et commerçants locaux. Il va impulser une dynamique nouvelle. Il sera aussi un facteur d’attractivité et de développement pour la ville et la région », ajoute Chantal Manescau.

Au sommet du tourisme de santé et du bien-être…

Avec ces investissements, l’augmentation du nombre de curistes (objectif de 6.000 par an), mais aussi le développement des séjours de prévention santé et de bien-être sont au cœur du projet.

L’enjeu est d’attirer « de nouvelles clientèles grâce à des programmes complets, personnalisés et innovants alliant, selon leurs besoins, détente, bien être, prévention santé et traitement des maladies chroniques avec une prise en charge globale.

L’établissement thermal actuel va être restructuré, avec notamment une rénovation complète des bassins thermaux, une amélioration des vestiaires et des équipements techniques… Une offre de cure thermale premium sera également créée pour répondre aux différentes attentes des curistes. Le Spa thermal et l’espace thermoludique seront aussi largement remaniés.

Avec la croissance de l’activité et les nouveaux métiers du resort, France Thermes prévoit la création à terme de 65 postes (ETP) directs, en plus des 49 salariés et cadres actuels, sans compter les emplois indirects et induits.

Salies va donc profiter au maximum de l’expérience et du savoir-faire de ce groupe qui fait référence avec l’exploitation de 3 resorts thermaux à Bagnoles-de-l’Orne, à Châtel-Guyon et à Vichy. Aujourd’hui, le Groupe France Thermes accueille 28.000 curistes par an dans ses établissements, qui comportent un total d’un millier de chambres en hôtels et résidences de tourisme et une demi-douzaine de restaurants. Second opérateur français sur le marché du thermalisme et du tourisme de santé, il emploie 650 salariés.

Les différents chantiers vont démarrer en 2022 pour pouvoir proposer cette nouvelle offre en avril 2023. Salies-de-Béarn écrira ainsi une nouvelle page importante de son histoire.

Informations sur le site internet des Thermes de Salies de Béarn

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.