SINGLE CREATEUR

CRÉATEURS ET PASSIONNÉS – Owantshoozi, la mode éco-responsable

Le 20 Nov. 2020

Installé au coeur de leur village natal d’Ordiarp, Juana et Ddiddue Etcheberry fabriquent des accessoires de modes à partir de matériaux récupérés. Une idée innovante qui marche…

L’idée est née en observant des récipients plastiques usagés. « La forme cylindrique de ces contenants récupérés a été le point de départ de ce projet », précise le duo fraternel.


« Notre histoire commence donc dans les déchetteries. Nous nous approvisionnons en déchets, nous les coupons, les courbons, les assemblons, les chauffons, les tissons, les ajustons, etc. Et de temps en temps, une forme ou une fonction intéressante se distingue ».

Ainsi, pots de fleurs, bassines en plastiques, chambre à air de tracteurs, récipients cylindriques… passent entre leurs mains pour se transformer en casquettes, bracelets ou chapeau, et obtiennent alors une seconde vie des plus fashion.


« Aujourd’hui, un designer a une responsabilité quand il créé un produit. Nous prenons le parti de transformer des matériaux ou des produits qui n’ont plus d’usage en des objets nouveaux, en faisant cohabiter le brut et le sophistiqué, le naturel et l’artificiel », précisent les créateurs dont la démarche s’inscrit dans le mouvement de l’upcycling.

Leur production, entièrement artisanale, apporte également une certaine qualité à leurs produits. « Toutes les pièces sont uniques, ce qui nous permet d’expérimenter en continu la matière, la forme, et l’esthétique si particulière à chaque pièce » précisent les créateurs.


Ces créateurs savent de quoi ils parlent. En effet, Juana est diplômée d’un Master à l’Ecole de la Chambre syndicale de la couture parisienne, tandis que Ddiddue a décroché un Bachelor avec le Prix de l’Authenticité à la Design Academy d’Eindhoven. « Nous nous lançons dans des projets où nos complémentarités opèrent, où nos cohérences et nos paradoxes se confrontent ».

Cette initiative plait, autant aux clients qu’aux professionnels, qui ont d’ailleurs récompensé la société béarnaise au 35e festival de la mode de Hyères. Ainsi, un jury présidé par Hubert Barrère, issu de la maison Lesage Chanel, a remis deux des trois prix en jeu durant cet événement.


Owantshoozi est donc reparti de Hyères avec le Grand Prix du jury accessoire de mode, pour une collection de sept chapeaux, et le Prix Hermès accessoire de mode qui a récompensé un bracelet conçu à partir de cuir et de métal. Deux reconnaissances accompagnées de dotations financières, qui aideront grandement la marque à se développer.

Les deux créateurs vont ainsi profiter des nouvelles portes qui s’ouvriront à eux, tout en conservant leur formule actuelle, qui fonctionne. En attendant de se pencher sur de nouvelles collections, Owantshoozi se prépare pour les fêtes de fin d’année, où elle espère, si la situation sanitaire le permet, participer à deux marchés de Noël, à Anglet et Bordeaux, pour continuer de se faire connaître.


Plus d’informations – cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *