INDEX

Domofrance 64 vise 300 logements par an

Le 28 Sep. 2020

Grâce à la récente absorption d’Habitelem et de Ciliope Habitat, le bailleur social peut se donner de solides ambitions pour répondre aux besoins des territoires…

Sobrement renommée Domofrance Pyrénées-Atlantiques, la nouvelle structure a pour objectif de trouver des solutions quant aux problèmes rencontrés sur les territoires ruraux du département, notamment concernant les structures d’accueil pour seniors.


C’est à Xavier Camlong que Domofrance a confié l’antenne territoriale. Il ne sera pas tout seul, puisqu’épaulé par un comité de développement composé de collectivités, du Medef et d’autres représentants des acteurs locaux. Un schéma qui se répète ainsi pour chacun des départements concernés en Nouvelle-Aquitaine.


L’objectif sera une production de 300 logements par an à travers le 64, quand elle n’était auparavant que de 200. Une augmentation significative, qui poussera donc Domofrance à créer une quinzaine d’emplois, au sein de son centre de relation client à Pau. A Bayonne, ce même centre sera quant à lui agrandi d’ici l’année prochaine, permettant à Domofrance Pyrénées-Atlantiques d’être au plus proche de sa clientèle.


Francis Stéphan, directeur général, a confié que la Nouvelle-Aquitaine se verrait irriguée de plus de 3,5 milliards d’euros sur les dix prochaines années de la part de Domofrance. Une somme colossale qui devrait permettre aux départements de se développer et de remédier aux difficultés qu’ils rencontrent les territoires ruraux ou semi-ruraux.


Mourenx est un parfait exemple. Depuis la fin des années 1960, sa population baisse significativement et les seniors représentent désormais près de la moitié des 6.500 habitants. Il y a donc nécessité de prendre soin de cette partie de la population, et leur proposer des conditions plus agréables que dans des maisons de retraites.


Le maintien à domicile, dans des conditions adaptées, est privilégié. Ainsi, 18 logements seront prévus pour accueillir ces seniors au sein de l’ancienne annexe de l’école Victor Hugo. 15 T2 et 3 T3 seront construits, autour d’une salle d’activité commune.

L’édifice, qui devait à l’origine n’être qu’une résidence pour seniors, sera finalement une résidence intergénérationnelle, et la seconde partie du bâtiment sera quant à elle familiale, et comportera 7 pavillons répartis en 2 T3, 3 T4 et 2 T5.


D’abord confié à Habitelem, c’est Domofrance Pyrénées-Atlantique qui s’occupera finalement du projet. Ainsi, dès cette fin d’année, les travaux de désamiantage et de déconstruction débuteront. Puis au début d’année prochaine, la construction sera lancée. Une année de chantier est prévue, pour une livraison horizon 2022.

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *