INDEX

La Cave d'Irouleguy en transformation constante

Le 01 Mar. 2019

Renouvellement complet du chai et des équipements de vinification, modernisation de l’espace réservé à l’accueil du public et nouveau président…

Toutes ces transformations sont incontestablement un atout supplémentaire pour donner à la production de la cave, toute la place qu’elle mérite et développer la vente directe. Visite guidée…


L’espace de vente de la Cave coopérative d’Irouléguy (situé à Saint Etienne de Baïgorry) a récemment ouvert ses portes à la clientèle, après 6 mois de travaux. Coincée, entre la Nive des Aldudes, la caserne des pompiers et la route départementale, impossible de pousser les murs. Il a donc fallu, d’abord casser les cuves en béton, puis réagencer, changer, déplacer, innover afin d’occuper l’espace de la meilleure des façons. Et le résultat est là.

Sitôt la porte franchie, on découvre une grande pièce lumineuse, où les bouteilles sont rangées sur des étagères en triangle, comme pour rappeler les vignes en terrasses. On a là un aperçu de la production. 85% de cépages noirs, c’est à dire le tannat, le cabernet franc et le cabernet sauvignon. Et 15% de cépages blancs composés de gros manseng, de petit manseng et de petit courbu.

 


Au fond de la salle, des tables permettent de déguster en toute convivialité. Avec sur la gauche, une estrade réservée à ceux qui souhaitent en savoir un peu plus sur l’histoire de la cave, par le biais d’une vidéo. L’espace scénographié met les vins en valeur avec pour les visiteurs, un parcours autour de saveurs, des expériences cognitives et des jeux pour les enfants.

Juste à côté, derrière une porte dérobée, on peut découvrir les cuves en aluminium et les barriques. C’est là ou le vin prend ses aises et se transforme à l’abri de la lumière.

Il fallait un endroit accueillant pour recevoir dans de bonnes conditions, les quelques 40.000 visiteurs qui viennent déguster et s’offrir un petit coin du Pays Basque. C’est chose faite.

 


La cave d’Irouléguy compte 85 producteurs coopérateurs, dont 43 bénéficient de l’appellation AOC (Appellation d’origine contrôlée) ; Aujourd’hui si 85% des vignes d’Irouléguy sont encore en conventionnel, 15% des surfaces cultivées sont en Bio. Et d’ici 2 ans, le bio atteindra 40% des surfaces.

Les coopérateurs tous ensembles appréhendent et anticipent cette évolution. En tout cas au chai, la cave, tout en respectant le choix des uns et des autres doit organiser la transformation du produit en séparant très distinctement les productions conventionnelles et bios.

 


Le vignoble de la cave s’étend sur 140 hectares et produit chaque année plus de 650.000 bouteilles. 16 salariés, dont un oenologue, travaillent à la cave d’Irouléguy.

Lors de la dernière assemblée générale, Olivier Martin a pris le relais de Pierre Laxague à la tête de la Cave d’Irouléguy qui ne manque pas d’ambitions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *