Abonnez-vous
Publié le

PORTRAIT PASSIONLe couteau gascon de retour dans le Gers

Anthony Dussert et Sébastien Mathieu ont créé la Coutellerie gasconne pour relancer ce modèle fabriqué à Mirande jusqu’en 1850, à partir de matériaux sourcés et éco-responsables.
Photo de couteaux fabriqués par la Coutellerie gasconne

Elle est née de l’association de deux passionnées de coutellerie, exerçant chacun dans leur domaine. Anthony est affûteur-rémouleur à Jegun, Sébastien, originaire de Niort, s’est installé en tant que coutelier d’art à côté du château de Lavardens en 2020.

«  Gascon de naissance, j’avais à cœur de remettre en circulation ce couteau emblématique né à Mirande. Il était produit à l’époque par une quarantaine d’employés de la coutellerie principale, qui s’appelait “La Couture”. Je n’en avais jamais vu ; c’est à travers des ouvrages consacrés à la coutellerie que je l’ai découvert. Je sais qu’à Foix,  Savignac en produit sous le nom de “Grat”, qui est aussi un couteau capucin » raconte Anthony.

Effectivement, comme son voisin ariégeois, la forme du talon de manche de ce couteau gascon pliant, utile au quotidien en toutes circonstances, évoque la capuche des moines, tandis que la lame, en acier Nitrox est de type “feuille de sauge”.

« J’ai parlé de mon projet à Sébastien il y a deux ans. Nous avons beaucoup discuté, repris le cahier des charges, dessiné avec son logiciel jusqu’à obtenir la ligne que l’on voulait. Pour le manche, notre choix s’est porté sur du PaperStone®, un matériau sur lequel Sébastien avait déjà travaillé pour des exemplaires uniques. Importé du Canada, il est composé uniquement de résidus de papier et cartons recyclés, amalgamés avec des résines phénoliques naturelles. Plus léger que le bois, il est particulièrement résistant à la pluie, les UV, le gel…».

Les deux associés commencent à assembler leurs couteaux fin septembre 2022, avec pour objectif d’atteindre 1 000 ventes avant la fin de l’année. À la gamme standard déclinée en quatre coloris naturels (azur, sable, miel, ardoise) pour un prix de vente inférieur à 40 €, s’ajoutent des modèles avec manches en bois d’essences locales ou d’ailleurs, ainsi que des lames personnalisées avec logo, initiales, etc., par l’intermédiaire de GLF à Caussens, leur prestataire spécialisé en gravure laser.

Crédit photo Laurent Lainé

« Nos couteaux sont commercialisés dans les points de vente où Opinel® est présent, ou sur place à Lavardens en prenant rendez-vous. Notre site Internet devrait être prêt avant Noël, et nous devrions avoir aussi des présentoirs officiels pour les quincailleries, les bureaux de tabac de toute la Gascogne, mais aussi dans les Vosges, à Pontoise… Mais si vous souhaitez les personnaliser, il faut compter une quinzaine de jours ».

Avis donc aux amateurs qui auraient une petite idée en tête à soumettre au Père-Noël…

Marielle Fourcade

Coutellerie gasconne : 06 47 42 92 29

Envoyer un e-mail

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi