Abonnez-vous
Publié le

Double derby : Bayonne-Pau et Mont-de-Marsan-Biarritz

Week-end capital pour les 4 clubs professionnels du bassin de l’Adour, qui ont tout à gagner ou à perdre dans la dernière ligne droite du Top 14 et de la Pro D2.
Double derby : Bayonne-Pau et Mont-de-Marsan-Biarritz
Vendredi à 19h, le Stade Montois (4e) recevra le BOPB (6e) avec en jeu la qualification pour les phases finales. Samedi à 17h, dans Anoeta à guichets fermés, l’Aviron (6e) voudra consolider sa place dans le Top 6, tandis que la Section (13e) tentera de sortir de la zone rouge.

Mont-de-Marsan-Biarritz : le choc des faux jumeaux

Ce vendredi 24 mars (19h), les deux clubs auront la pression, dans une période où ils ont du mal à retrouver le niveau qui les plaçait parmi les favoris de la Pro D2. Leurs résultats sont en dent de scie, alors qu’ils ont montré, chacun, un réel potentiel. Il est sûr que le vainqueur prendra un avantage psychologique pour aborder le sprint final.
 
Si les deux équipes semblent proches, elles sont dans des situations bien différentes. Les Landais bénéficient d’une situation relativement sereine avec un club qui évolue dans la stabilité et qui se structure progressivement, y compris au niveau du stade. De leur côté, les Basques sont dans l’incertitude totale sur l’avenir du club, sur fond de conflit dur et irréversible entre les propriétaires et la Ville. Le BOPB devrait changer de main prochainement, ce qui déstabilise clairement les joueurs.
 
Mont-de-Marsan vise clairement la 2e place et la qualification directe pour une demi-finale à domicile. Si le leader, Oyonnax, est intouchable (23 points d’avance sur les Landais), les Montois espèrent bien repasser devant Agen et Grenoble d’ici la fin de la saison régulière.
 
Pour Biarritz, il semble difficile de viser la 2e place avec 9 points de retard sur les solides Grenoblois. Le premier objectif est de sécuriser sa place dans le Top 6, alors que Nevers et Vannes frappent à la porte. Le deuxième sera de dé rocher la 3e ou la 4e place, afin de jouer un barrage à Aguiléra.

Le classement

  • Qualification directe pour les demies : Oyonnax (88), Grenoble (69)

  • Qualification pour les barrages : Agen (66), Mont-de-Marsan (65), Colomiers (62), Biarritz (60)

  • Milieu de tableau : Nevers (59), Vannes (58), Provence (54), Aurillac (52), Béziers (51), Rouen (47), Angoulême (42), : Carcassonne (41)

  • Relégation Montauban (37), Massy (29)

Bayonne-Pau : le choc des différences

Ce samedi 25 mars (17h), ambiance de feu garantie avec 38.645 supporters de l’Aviron et de la Section, dans le superbe stade d’Anoeta, où se disputeront également les demi-finales du Top 14, les 9 et 10 juin prochains.
 
Une rencontre particulièrement importante pour les deux équipes du 64, pour des raisons diamétralement opposées. 17 points séparent le promu basque (6e) du club béarnais (13e). Le premier doit gagner pour viser une qualification pour les phases finales ; le second a un besoin vital de points pour éviter la relégation.
 
Après une longue trêve de 3 semaines, tout va dépendre de la manière dont chaque groupe aura mis à profit la parenthèse internationale d’une part pour se régénérer, d’autre part pour garder le rythme indispensable pour livrer ce combat très attendu.
 
L’Aviron Bayonnais est le seul club du Top 14, invaincu à domicile. Un exploit qui en fait la révélation de la saison. Sa motivation est maximum avec la perspective d’un deuxième exploit pour un promu : se qualifier pour les phases finales. Avec à la baguette un Camille Lopez à son meilleur niveau, avec un groupe homogène et extrêmement engagé… les Basques ont franchi un palier spectaculaire.
 
De son côté, la Section Paloise a un parcours sinusoïdal, alternant des prestations enthousiasmantes puis désolantes. Le club a la pression, et il a annoncé s’être mis en position de survie. Les Béarnais ont un effectif de qualité, mais ils n’arrivent pas à traduire leur potentiel sur les terrains, ou trop épisodiquement. Une victoire serait précieuse mentalement ; une défaite pourrait avoir des conséquences lourdes. Sachant que le barrage de relégation, promis au 13e, est particulièrement périlleux.

Programme

Samedi 25 mars : Castres-Toulouse (15h) ; Bayonne-Pau, Clermont-Brive, Lyon-Toulouse, Perpignan-Montpellier (17h) ; Bordeaux-La Rochelle (21h05).
 

Dimanche 26 mars : Stade Français-Racing (21h05).
 
Classement

  • Qualification directe pour les demies : Toulouse (67), La Rochelle (56)

  • Qualification pour les barrages : Stade Français (55), Lyon (54), Bordeaux (53), Bayonne (50)

  • Milieu de tableau : Toulon (48), Racing (47), Montpellier (44), Clermont (40), Castres (36), Perpignan (34)

  • Barrage : Pau (33)

  • Relégation : Brive (26)

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

SPÉCULATION – Les prix continuent de s’envoler au Pays Basque

EN VRACTaxe basque, braderie de Tarbes, dispositif incendies dans les Landes, Biarritz anti-mégots, Elan Béarnais, Mélanie Dupin championne, rock à Auch, Escribano à Bayonne.

Taxe sur les résidences secondaires basques. – Braderie de Tarbes, vendredi et samedi. – Renforcement du dispositif incendies dans les Landes. – Biarritz continue le combat anti-mégots. - L’Elan Béarnais a bouclé son recrutement. – Mélanie Dupin double championne du Monde U19. - Rock progressif à Memento. – Manuel Escribano remplace Daniel Luque.